«Explosion de violence» à Toulon : le maire demande des renforts de police

- Avec AFP

«Explosion de violence» à Toulon : le maire demande des renforts de police© Bertrand Langlois Source: AFP
Un gendarme en patrouille à Toulon en août 2016.

Toulon subit selon son maire une «explosion de violence» : tirs, trafics, homicide... L'élu a écrit fin octobre au Premier ministre et au ministre de l'Intérieur pour demander un renforcement des effectifs et moyens de police nationale.

Pour le maire Les Républicains de la ville de Toulon, Hubert Falco, la ville est livrée aux délinquants et la présence policière est bien insuffisante pour affronter ces difficultés.

Les blessés par balles sont devenus monnaie courante

Dans les courriers que l'AFP a consultés le 15 novembre et dont la teneur a été révélée par le quotidien Var-Matin, Hubert Falco évoque «l'explosion de la violence et des trafics» dans certains quartiers du chef-lieu du Var, assurant que «les tirs nocturnes et maintenant diurnes ainsi que les blessés par balles sont devenus monnaie courante».

Hubert Falco pointe «l'érosion du nombre de fonctionnaires de police nationale» et demande que la tendance soit inversée à Toulon, «premier port de Défense de la Méditerranée» avec un «renforcement de nos effectifs de police nationale, tant en matière d'effectifs que d'équipements».

De son côté, le Front national a demandé «un renforcement des moyens de la police municipale» et «une politique pénale plus ferme, notamment par rapport aux délinquants récidivistes».

Il lui arrive de se faire interpeller par ses administrés, comme par cet internaute sur Twitter, qui lui demande ce qu'il compte faire contre la «montée de la délinquance».

Selon la préfecture du Var, contactée par l'AFP, sur la circonscription de police de Toulon, qui comprend la ville et cinq communes limitrophes, depuis le début de l'année «14 événements avec utilisation d'armes à feu ont engendré 17 blessés» et «un homicide par arme à feu a été constaté». 

Au total, 2 767 faits d'atteinte aux personnes et 8 203 faits d'atteinte aux biens, ont été recensés avec un taux d'élucidation des affaires d'un tiers, précise-t-elle. Les effectifs de police nationale de cette circonscription comprennent 437 personnels dont 417 gardiens de la paix, brigadiers ou majors, précise aussi la préfecture.

Hubert Falco a déjà adressé un courrier de doléances au gouvernement. Cet été, il avait écrit à Edouard Philippe pour se plaindre du manque de moyens alloués par l'Etat pour assurer la sécurité durant la période estivale, selon des informations de Var-Matin.

Lire aussi : Centre de rétention au bord de l'explosion : les policiers de Vincennes se mettent en arrêt maladie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.