Moscou entend prendre les mesures nécessaires pour traduire Yoann Barbereau en justice

Moscou entend prendre les mesures nécessaires pour traduire Yoann Barbereau en justice Source: AFP
Yoann Barbereau, ancien directeur de l'Alliance française à Irkoutsk

Les autorités russes comptent traduire Yoann Barbereau en justice. Ce Français, ancien directeur de l'Alliance française d'Irkoutsk, est accusé d'atteintes à la morale publique mais aussi d'avoir quitté la Russie de manière illégale.

Dans un communiqué publié le 10 novembre, le ministère russe des Affaires étrangères a fait savoir : «Hier, Yoann Barbereau est apparu en France et a déclaré ouvertement qu’il avait quitté la Russie de manière illégale, ce qui est aussi une infraction pénale. Pour leur part, les autorités russes ont l’intention de prendre toutes les mesures nécessaires pour traduire Yoann Barbereau en justice pour les actes qu’il a commis. Nous sommes en contact avec la France à ce sujet.»

Le Français, ancien directeur de l'Alliance française d'Irkoutsk, a rejoint le 9 novembre la ville de Nantes, après un périple de 8 000 kilomètres et 14 mois de clandestinité. «Je vivais dans un tout autre monde, dans une toute autre réalité. Voilà, c'est le retour dans le réel», a-t-il confié à l'émission Envoyé Spécial, sur France 2. Le dimanche 11 septembre 2016, selon ses dires, il enveloppe son bracelet électronique de papier d'aluminium – il était alors assigné à résidence – et place son téléphone portable dans un car. Puis il disparaît, sans laisser de traces. Un message de lui sur Facebook le situant en Mongolie à Oulan Bator est d'ailleurs un faux.

En réalité, Yoann Barbereau affirme être resté caché à l'ambassade de France à Moscou. Mais après un an de vie clandestine dans les locaux, il décide de rentrer en France. Il dit s'être équipé de matériel de randonnée et avoir traversé la zone frontière montagneuse et un pays balte à pied, croisant des loups.

Accusé d'atteintes à la morale publique

En 2014, des photos du Nantais Yoann Barbereau nu dans sa salle de bains, en compagnie de sa fille de quatre ans dénudée, ainsi que des clichés de ses relations sexuelles avec sa femme sont postés sur un site russe de conseils aux parents. Selon des informations de la presse russe et française, une femme inconnue du couple, habitante d'Irkoutsk, enregistre les photos sur un disque dur et les envoie au Service fédéral de sécurité de la fédération de Russie (FSB).

Le 11 février 2015, Yoann Barbereau est arrêté à son domicile, devant sa femme et sa fille. La vidéo ci-dessous montre un bref moment de son interpellation.

Après 71 jours de détention et un séjour en hôpital psychiatrique, il est assigné à résidence avec un bracelet électronique le 22 avril 2015. Il disparaîtra en septembre 2016. Le tribunal le condamne par contumace à 15 ans de colonie pénitentiaire en décembre 2016. Il est accusé d’avoir commis un certain nombre d'atteintes à la morale publique, notamment la production et la diffusion de matériel pornographique impliquant un mineur.

Il est aussi accusé d’attouchements sur mineur et les autorités responsables de l’application des lois ont confisqué du matériel informatique contenant des fichiers pornographiques impliquant un mineur. Ces chefs d'accusation font référence à sa fille uniquement. Ces faits sont rappelés par le chef du département d'enquête de la région d'Irkoutsk, Alexeï Sébiakline. Des chefs d'accusation auxquels s'ajoute donc, désormais, la sortie de manière illégale du territoire russe.

Lire aussi : Un diplomate français condamné à 15 ans de prison pour pédophilie en Russie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.