Peur des fuites ? Macron imposerait une clause de confidentialité à ses collaborateurs

Peur des fuites ? Macron imposerait une clause de confidentialité à ses collaborateurs© DAMIEN MEYER Source: AFP
Emmanuel et Brigitte Macron

Marqué par les révélations qui ont accompagné la présidence de François Hollande, Emmanuel Macron aurait demandé à ses collaborateurs de signer une clause de confidentialité. Il ne souhaite pas montrer la «fabrique du pouvoir», selon son entourage.

Le président de la République, qui fait son possible depuis son investiture pour maîtriser au mieux son image, aurait demandé à certains de ses collaborateurs de signer une clause de confidentialité, selon le journal Le Parisien du 4 novembre. Emmanuel Macron souhaiterait ainsi éviter un déballage des coulisses du pouvoir, tel qu'il a eu lieu, dans une certaine mesure, sous François Hollande.

Chez [Emmanuel] Macron, il y a la conviction que la fabrique du pouvoir ne peut pas se montrer

«Chez [Emmanuel] Macron, il y a la conviction que la fabrique du pouvoir ne peut pas se montrer», explique un membre de son entourage cité par le quotidien, assurant que le président avait qualifié l'ère Hollande de «présidence bavarde». De nombreux ouvrage ont en effet donné un aperçu de la pratique du pouvoir exercé par son prédécesseur socialiste, donnant parfois lieu à des polémiques, tels qu'Un président ne devrait pas dire ça, écrit par les journalistes Gérard Davet et Fabrice Lhomme.

En dehors de ces clauses qui viseraient à limiter la diffusion d'informations embarrassantes, le Parisien évoque également un contrôle strict des images sortant de l'Elysée. Soazig de La Moissonnière, l'une des quatre photographes officiels, a par exemple accepté de céder ses droits sur ses images.

Lire aussi : Macron retire sa plainte contre un paparazzi pour harcèlement

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.