Que sait-on de Logan Nisin, cerveau présumé des projets d'attentats d'extrême droite ?

Que sait-on de Logan Nisin, cerveau présumé des projets d'attentats d'extrême droite ? © BORIS HORVAT Source: AFP
Des policiers des forces d'intervention antiterroristes

Après l'arrestation de 10 personnes proches de Logan Alexandre Nisin, lui-même interpellé quatre mois auparavant, le profil de ce militant d'extrême droite se précise : fasciné par Anders Breivik, il aurait été approché par des membres du FN.

Les dix protagonistes interpellés par la Sous-direction antiterroriste de la police judiciaire le 17 octobre étaient en lien avec Logan Alexandre Nisin, un ancien militant de l'Action française Provence, une organisation royaliste. 

Interpellé le 28 juin à Vitrolles (Bouches-du-Rhône), le cerveau présumé, 21 ans, a été mis en examen début juillet et placé en détention provisoire dans le cadre d'une enquête ouverte pour «association de malfaiteurs terroriste criminelle».

L'affaire avait d'abord été traitée localement par le parquet d'Aix-en-Provence et la section de recherche (SR) de la gendarmerie de Marseille, avant d'être confiée à la Sous-direction antiterroriste.

Les enquêteurs cherchent désormais à établir la nature des liens entre Logan Alexandre Nisin et les personnes interpellées le 17 octobre, et à savoir si ces dernières avaient connaissance de son projet d'attentat, visant notamment le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner et Jean-Luc Mélenchon, ex-candidat à la présidentielle de La France insoumise, d'après une des sources proches de l'enquête.

Admirateur de Breivik et proche du FN

Logan Alexandre Nisin avait été repéré car il était l'administrateur d’une page Facebook à la gloire de l'extrémiste norvégien Anders Behring Breivik, auteur d'une tuerie qui a fait 77 morts en Norvège en 2011.

D'après Le Monde, son projet baptisé «OAS», le sigle de l’Organisation de l’armée secrète responsable d’une campagne sanglante contre l’indépendance de l’Algérie au début des années 1960, visait à «enclencher la remigration» des étrangers hors de France. Plusieurs armes, dont un fusil à pompe et deux revolvers à poudre noire, avaient été retrouvées à son domicile. 

«Au détour d’une cérémonie de commémoration des "martyrs" de l’Algérie française au cimetière de Marignane, en mars, un cadre frontiste tente de le débaucher à travers un ami commun. Il aimerait lui confier la section locale du FNJ, la branche "jeunesse" du parti frontiste», peut-on aussi lire dans le journal du soir.

Logan Alexandre Nisin aurait néanmoins refusé de rejoindre les rangs du parti. Il se serait néanmoins engagé dans la campagne présidentielle frontiste, avant de soutenir la candidature de Jean-Lin Lacapelle dans la 12e circonscription des Bouches-du-Rhône. Lors du premier tour, Logan Alexandre Nisin est assesseur dans un bureau de vote de Vitrolles – une fonction qu'il n'a pu exercer qu'en étant proposé par un candidat, comme le dispose le code électoral. «Il refuse de saluer la plupart des électeurs d’origine maghrébine» rapporte en outre un témoin cité par Le Monde.  

Pour Nicolas Bay, le FN n'a «rien à voir» avec les groupuscules de ce type

Sur LCI, le secrétaire général du FN Nicolas Bay a souhaité mettre les points sur le «i» : «Ce sont manifestement des groupuscules avec lesquels nous n'avons rien à voir», assure-t-il, condamnant «bien sûr» les projets d'attentats par dix personnes proches de Logan Alexandre Nisin. Et de préciser : «Nous nous n’avons pas un discours anti-migrants, nous faisons juste le constat que l’immigration massive aussi bien légale que clandestine pose des problèmes dramatiques sur le plan de notre identité, menace la sécurité des Français et a également un impact économique et social qui est aujourd’hui incontestable».

Le responsable du FN déclare également que son parti est opposé à toute forme de violence, et tient à ajouter que «l’ensemble des actes terroristes qui ont frappé la France ces dernières années viennent tous de la mouvance islamiste» 

Lire aussi : Un homme écroué après des menaces d'attaques sur des «racailles» et des «migrants»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.