Mobilisation des fonctionnaires : grèves et manifestations à Paris et dans toute la France

Auteur: RT France

Après les manifestations de septembre, la grogne sociale continue. Cette fois, c'est au tour des fonctionnaires de faire grève et de descendre dans la rue. Ils remettent notamment en cause le gel de leur salaire et les réductions d'effectif.

Mise à jour automatique
  • Le porte-parole de la CGT-Commerce de Paris, Didier Del Rey, a expliqué à RT pourquoi les syndicats français appelaient à manifester et ce qu’ils espèrent obtenir en protestant.

  • La préfecture de police a annoncé via son compte Twitter avoir procédé à plusieurs interpellations de personnes ayant dégradé une agence bancaire.

  • Selon les premières estimations de la CGT, 400 000 manifestants ont défilé dans toute la France.

  • «Le gouvernement écoute, entend, reçoit les organisations syndicales qui manifestent et qui ont tout à fait le droit de faire grève [...], mais la majorité a été élue pour appliquer le programme du président de la République et notamment la transformation des services publics», a affirmé le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin dans une intervention à l'Assemblée.

  • L'envoyé spécial de RT France est au coeur de la manifestation à Paris, où la situation entre militants antifas et forces de l'ordre se tend.

    Auteur: RT France

  • Les forces de l'ordre protègent une agence de la banque HSBC dont les vitres ont été brisées, avenue de Daumesnil. Sur le mur, des manifestants ont inscrit un message ne comportant que deux dates : «1968-2018»

  • La tension monte entre les forces de l'ordre et les militants antifas, qui chantent : «Tout le monde déteste la police.»

    Les militants d'ultra gauche ont détruit sur leur passage la vitrine d'une agence bancaire.

  • La police a fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser des manifestants qui leur lançaient des projectiles, notamment des bouteilles en verre.

  • Un groupe d'antifas s'en est pris au mobilier urbain en marge du cortège, renversant une borne de collecte de verre, et brisant la vitre d'un panneau publicitaire.

  • «Il n'y a déjà pas assez d'effectifs et on veut encore en supprimer», a lancé le numéro un de la CGT, Philippe Martinez, à Paris. «Les fonctionnaires, souvent traités de feignants et de profiteurs, ont besoin de respect», a-t-il ajouté.

Découvrir plus

A l'appel de tous les syndicats de fonctionnaires, environ 5,4 millions d'agents du service public ont été appelés à se mettre en grève ce 10 octobre. Gel des salaires, réductions d'effectif (120 000 postes supprimés d'ici 2022) et rétablissement du jour de carence... Les nombreux points de dissensions avec le gouvernement ont poussé les fonctionnaires à organiser des manifestations dans plusieurs villes de France.

Lire aussi : Transports, écoles, hôpitaux, police... les fonctionnaires n'en peuvent plus et se mobilisent

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.