Passé à tabac à Neuilly-sur-Seine, Rachid Nekkaz accuse le fils d'un cadre du FLN (VIDEO CHOC)

Passé à tabac à Neuilly-sur-Seine, Rachid Nekkaz accuse le fils d'un cadre du FLN  (VIDEO CHOC)© Capture d'écran Facebook, @1.2.3 viva l'algerie
Rachid Nekkaz en sang, juste après avoir été blessé.

L'homme d'affaires controversé Rachid Nekkaz a publié une vidéo en direct sur Facebook, où il apparaît visage en sang, accusant un homme présenté comme membre de la famille d'un haut responsable algérien d'avoir tenté de l'assassiner.

L'activiste politique algérien Rachid Nekkaz, défrayant régulièrement la chronique pour ses actions politiques volontiers provocatrices, a été brutalement passé à tabac le 6 octobre à Neuilly-sur-Seine. Le visage tuméfié et ensanglanté, le millionnaire engagé dans différentes causes politiques en France et en Algérie est apparu dans une vidéo diffusée sur Facebook, dans laquelle il accuse un homme d'avoir tenté de l'assassiner.

Attention : la vidéo ci-dessous peut heurter la sensibilité

S'exprimant principalement en arabe, dans une vidéo ayant été diffusée sur Facebook, Rachid Nekkaz explique en français à des représentants des forces de l'ordre qui accourent après son agression que son assaillant est le fils de l'«ancien chef du parti algérien». Il n'en dit pas plus aux policiers qui lui ordonnent de couper sa vidéo. Cette dernière a été vue plus de 600 000 fois en quelques heures. 

La famille d'un haut dignitaire algérien accusée 

Quelques heures plus tard, Rachid Nekkaz a transmis un message à la presse dans lequel il a livré sa version des faits. Il a affirmé avoir été attaqué par «le fils de l'ancien chef du parti unique Algerien (FLN) Amar Saadani», alors qu'il se trouvait en repérage pour une manifestation organisée le 7 octobre devant le «bien mal acquis du dignitaire». 

L'homme d'affaires a assuré souffrir d'une fracture du nez et d'une «surdité totale de l'oreille droite». 

Selon le magazine Jeune Afrique, l'agression aurait eu lieu alors que le millionnaire aurait été surpris par celui qu'il désigne comme son agresseur en train de fouiller dans les boîtes aux lettres de la résidence d'Amar Saadani.

Toujours selon Jeune Afrique, l'auteur présumé des coups ne serait pas le fils d'Amar Saïdani mais un autre membre de sa famille. 

Rachid Nekkaz, un activiste haut en couleurs

Rachid Nekkaz s'est fait connaître en France en s'engageant à payer les amendes des femmes condamnées pour port du voile intégral, une initiative qu'il désire maintenant étendre à l'Autriche. Récemment, l'homme d'affaires algérien (qui a renoncé à sa nationalité française en 2012) a organisé une baignade en burkini en plein festival de Cannes. 

L'homme s'en prend aussi régulièrement aux responsables algériens, qui posséderaient selon lui des biens non déclarés en France, notamment dans les quartiers huppés d'Ile-de-France. 

Lire aussi : Rachid Nekkaz veut régler les amendes des Autrichiennes en burqa

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.