Des vidéos de propagande islamiste retrouvées sur le téléphone de l'assaillant de Marseille

Des vidéos de propagande islamiste retrouvées sur le téléphone de l'assaillant de Marseille© BERTRAND LANGLOIS Source: AFP
La gare Saint-Charles sous la protection de l'armée, le 1er octobre

Des vidéos de propagande islamiste auraient été retrouvées sur le téléphone de l'homme qui a poignardé et tué deux jeunes femmes à Marseille, selon RTL. Les enquêteurs se penchent également sur les dernières heures de son parcours.

L'homme qui a tué deux jeunes femmes gare Saint-Charles à Marseille, le 1er octobre, avant d'être abattu par un soldat n'avait sur lui qu'un téléphone portable. De ce seul élément, les policiers en charge de l'enquête sont tout de même parvenu à tirer des informations importantes, qui leur permettent de mieux cerner le profil du terroriste, selon RTL.

L'homme aurait en effet téléchargé récemment des vidéos islamistes, à savoir des nasheed. Il s'agit de chants interprétés à capella, que le groupe terroriste Daesh utilise pour servir sa propagande djihadiste. C'est un élément capital pour les enquêteurs, car si l'Etat islamique a revendiqué l'attaque, rien jusqu'à présent ne reliait l'assaillant à l'organisation terroriste.

RTL rapporte en outre que les enquêteurs s'interrogent sur les dernières heures du parcours de ce ressortissant tunisien, qui a rejoint Marseille dans la soirée du 30 septembre, après être sorti de sa garde à vue pour vol à Lyon. Ils seraient à la recherche d'un sac qu'on le voit porter sur les images de vidéosurveillance, et tenteraient de déterminer où il a passé la nuit.

Tunisien en situation irrégulière et placé en garde à vue pour vol le 29 septembre à Lyon, l'auteur de l'attaque au couteau aurait en théorie dû être reconduit à la frontière. Mais il a été remis en liberté à cause du manque de place disponibles dans un centre de rétention, ainsi qu'à un mauvais déroulement de la procédure au niveau de la préfecture du Rhône.

Lire aussi : Marseille: le terroriste aurait été remis en liberté à cause d'une saturation du centre de rétention

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.