Procès Abdelkader Merah : son frère et la mère d'un militaire assassiné s'expriment (VIDEO)

Procès Abdelkader Merah : son frère et la mère d'un militaire assassiné s'expriment (VIDEO)© @RT Youtube Source: RT
Latifa Ibn Ziaten, la mère du militaire assassiné par Mohamed Merah.

Latifa Ibn Ziaten, la mère d'Imad, militaire tué par Mohamed Merah en mars 2012, a livré ses impressions la veille de l'ouverture du procès du frère du terroriste, le 2 octobre. Un autre frère du terroriste s'est également exprimé.

Le procès d’Abdelkader Merah, le frère de Mohammed Merah, a lieu du 2 octobre au 3 novembre, devant la cour d’assises de Paris. Un moment clé pour Latifa Ibn Ziaten, mère du militaire Imad Ibn Ziaten tombé sous les balles du terroriste. Depuis la mort de son fils, cette femme en deuil parcourt la France et s’adresse aux collégiens, lycéens et prisonniers pour promouvoir la paix et refuser l'obscurantisme. Le 1er octobre, juste avant l’ouverture du procès, elle a confié son ressenti.

«Il faut que ce procès soit la lumière, il faut qu’il soit clair, que la vérité soit dite et que la justice soit faite», dit-elle d’une voix douce et calme, empreinte de tristesse. Elle lie les actes de Merah à la vague d’attentats survenue des années plus tard entamée avec celui de Charlie Hebdo. «Ça restera dans l’histoire, parce que c’est lui qui a enclenché tous ces attentats, le terrorisme en France, c’est Merah», estime la mère du militaire assassiné. «Quand vous regardez, entre Kouachi, Coulibaly, ils ont tous un réseau […] ils étaient connus par la police. Et voila, c’était un danger pour la France», assène-t-elle.

Voilà cinq ans que Latifa attend ce procès : «J’espère que j’aurai la parole et que je dirai ce que je pense. La seule question que je poserai, [c'est] qu’il me regarde, qu’il regarde cette mère. S’il savait sa mère à ma place, est ce que ça lui ferait quelque chose dans son cœur ? Est-ce qu’il peut se remettre en question ? Le mal qu’ils ont créé, la souffrance qu’ils ont faite à toutes les familles ?»

«Ce sont des choses que j’attends de lui, j'attends qu’il parle», poursuit-elle. «Ce n’est pas son sourire qui peut me troubler. Pas du tout. Ou son regard qui va me faire peur, parce que je n'en ai pas peur», assure-t-elle.

A la veille du procès, Abdelghani Merah, frère aîné du terroriste, a quant à lui évoqué le parcours et l’endoctrinement du meurtrier. «Avant de devenir un monstre, déjà, c’était un enfant comme tout le monde, joyeux, il voulait vivre», estime-t-il. «On ne naît pas terroriste, on le devient et [Mohamed Merah] l’est devenu à travers des personnes qui l’ont manipulé, qui l’ont instrumentalisé et qui l’ont déshumanisé» poursuit-il. Abdelghani Merah évoque la plongée de son frère dans l’intégrisme. «On lui a lavé son cerveau, on en a fait un outil, c’est devenu comme une marionnette et du coup on lui a volé son cœur aussi», se désole-t-il. .

Lire aussi : «Sa a été le plus beau moment de ma vie» : une lettre de Merah à Sarkozy dévoilée dans la presse

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.