Bernard Cazeneuve : «l'explosion du site pétrochimique est un acte criminel»

Bernard Cazeneuve© Pascal Rossignol Source: Reuters
Bernard Cazeneuve

Le ministre de l'Intérieur a affirmé aujourd'hui que les explosions et incendies qui ont touché la veille un site pétrochimique proche de l'étang de Berre (Bouches-du-Rhône) relevait d'un «acte criminel, dont la motivation n'est pas établie». 

«Il y a une enquête en cours, les premiers éléments qui sont communiqués montrent qu'il s'agit d'un acte criminel, dont la motivation n'est pas établie», a déclaré Bernard Cazeneuve à l'Assemblée nationale, en précisant que «le procureur de la République d'Aix-en-Provence qui a l'autorité de l'enquête sera amené à s'exprimer (sur le sujet) dans les heures qui viennent».

Suite à l'explosion survenue hier sur le site pétrochimique LyondellBasell à Berre-l’Etang (Bouches-du-Rhône), le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, avait déjà fait part se matin de la mise en place de mesures de vigilance renforcée pour les sites industriels français, notamment ceux classés SEVESO. 

C'est ce qu'affirmait ce matin Le Parisien ajoutant qu'une note urgente a été transmise aux préfets de zone de sécurité et de défense, de région et de département par la place Beauvau.

Dans ce document, le ministre leur demande de prendre contact immédiatement avec les responsables des sites industriels sensibles de leur département, en particulier ceux classés SEVESO.

L'objectif de ces mesures est l'inspection minutieuse de toutes les installations, la vérification de leur enceinte et le bon fontionnement de leur système de vidéoprotection. Les responsables des sites classés SEVESO devront exercer une vigilance particulière ces prochains jours et nuits. Enfin, la note ajoute que les éventuels autres points sensibles, susceptibles d'être visés par des actes de malveillance devront faire l'objet d'une surveillance accrue. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales