«La démocratie ce n'est pas la rue» : Macron, en chute dans les sondages, déclenche un nouveau tollé

«La démocratie ce n'est pas la rue» : Macron, en chute dans les sondages, déclenche un nouveau tollé© Brendan McDermid Source: Reuters
Emmanuel Macron

A propos de l'opposition croissante à ses réformes Emmanuel Macron a déclaré, dans un entretien à CNN International, que la démocratie n'était «pas la rue», Il n'en fallait pas plus pour lancer une nouvelle polémique.

«Je crois dans la démocratie, mais la démocratie ce n'est pas la rue», a déclaré le président de la République à la journaliste vedette de CNN, Christiane Amanpour.

«Si je respecte ceux qui manifestent, je respecte aussi les électeurs français, et ils ont voté pour le changement», a-t-il ajouté avant d'assurer qu'il avait élu sur la promesse de réaliser les réformes portées par son gouvernement comme celle du Code du travail.

«Vous faites face à une résistance, à des gens mécontents. C'est bon, je sais cela», a-t-il assuré, alors que le président fait face à une vertigineuse chute dans les sondages depuis son accession à l'Elysée.

«La rue» répond à Emmanuel Macron 

Député de la France insoumise, en pointe dans la contestation contre la réforme du Code du travail portée par le gouvernement d'Edouard Philippe, Danièle Obono a déclaré : «La démocratie est née aussi dans la rue. Faire grève, manifester, c'est un droit fondamental.»


«La démocratie ne se fait pas dans la rue mais dans les bureaux du patronat», a ironiquement posté un internaute, en référence à l'Institut Montaigne, un cercle de réflexion du patronat qui hébergeait En Marche à ses débuts. 


Le syndicat Asso a, lui, profité de l'opportunité de cette polémique pour proposer de «prouver le contraire» au président en se rendant dans la rue le 21 septembre, date de la prochaine mobilisation syndicale, à la veille de la présentation des ordonnances en conseil. 

Néanmoins, certains sont montés au créneau pour défendre la vision macronienne de la démocratie, comme Stéphane Le Foll, qui, lorsqu'il était ministre, a fait face à de très nombreuses contestations sociales.

«La rue pour remettre en cause des décisions démocratiques, ce n'est pas ma conception de la démocratie», a-t-il déclaré sur RTL. 

En dehors de la manifestation du 21 septembre, la France insoumise a donné rendez-vous à ses troupes le 23 septembre alors que les routiers de la CGT menacent de mener des opérations de blocages à partir du 25 septembre. 

Lire aussi : Attac rebaptise le nouveau QG de LREM «La régression en marche» (IMAGES)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.