Marine Le Pen annonce le futur changement de nom du FN : succès mitigé sur Twitter

Marine Le Pen annonce le futur changement de nom du FN : succès mitigé sur Twitter© Gonzalo Fuentes Source: Reuters
Marine Le Pen à Brachay le 9 septembre 2017.

Lors de son meeting de rentrée, Marine Le Pen a annoncé que le Front national changerait prochainement de nom, pour un autre choisi par les militants. Une décision qui ne convainc pas tout le monde, y compris à l'intérieur du parti.

A Brachay, où elle a mobilisé le 9 septembre ses troupes quelques mois après sa défaite à la présidentielle et un succès limité aux législatives, la présidente du Front national (FN) a annoncé le prochain changement de nom du parti. Ripolinage en règle d'un parti diabolisé médiatiquement pendant 40 ans, dont le nouveau nom sera choisi par les militants. 

Cette annonce, loin de faire l'unanimité sur Twitter, provoque naturellement la critique des adversaires du FN, mais aussi de militants attachés à l'histoire et aux valeurs du parti présidé pendant quarante ans par Jean-Marie Le Pen. Tour d'horizon. 

Un renard qui «change de poils mais pas de caractère» ?

Dans les rangs des sceptiques, on trouve d'abord les opposants à la formation politique. Ces derniers lui reprochent de chercher à masquer son fond idéologique qu'ils jugent xénophobe. 

«Un renard change de poils mais pas de caractère», soulève par exemple un internaute.

D'autres utilisateurs de Twitter tancent le manque de projet politique, qui caractérise à leurs yeux le parti. 

La phase finale de la «dédiabolisation» ?

Parmi les sympathisants frontistes, certains jugent cette nouvelle mesure comme l'aboutissement de la «dédiabolisation», entreprise par Marine Le Pen dès son accession à la présidence du parti en 2011, aboutissant à l'expulsion de Jean-Marie Le Pen en 2015. Ce processus de «normalisation» n'est pas du goût des partisans du FN historique. 

D'autres proposent encore de renommer le parti «Les Patriotes», idée évoquée par le vice-président du FN Florian Philippot, avant qu'il ne lance une association du même nom. Cette dernière a pour but de promouvoir sa vision politique au sein du parti et dans l'opinion publique. 

Changer le nom du FN... et se séparer des Le Pen ?

Autre opinion récurrente : le nom même de Le Pen compromettrait le succès du FN, au moins autant que celui de Front national. Certains internautes se demandent donc si la famille Le Pen ne devrait pas elle aussi disparaître du paysage politique...

Enfin, certains internautes rebondissent sur cette proposition de changement de nom du FN pour railler l'échec électoral de Marine Le Pen, remettant en cause sa capacité à prendre la tête de l'opposition à Emmanuel Macron. 

Quoi qu'il en soit, le renouvellement du parti ne s'arrêtera pas à un simple changement de nom : sa présidente a en effet annoncé une «nouvelle organisation de conquête du pouvoir», ainsi qu'une «large consultation» des adhérents. Cette refonte sera formalisée à l'issue du prochain congrès du parti qui se tiendra en mars 2018. 

Lire aussi : «Je ne veux pas m'habituer au terrorisme», lance Marine Le Pen pour sa rentrée politique

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.