Baisse de popularité : refusant de «céder aux Cassandre», Macron repris de volée par les internautes

Baisse de popularité : refusant de «céder aux Cassandre», Macron repris de volée par les internautes© Christian Hartmann Source: Reuters
Emmanuel Macron avec ses ministres à l'Elysée pour un séminaire de rentrée, à trois jours de la publication des ordonnances sur la réforme du droit du travail

En baisse dans les sondages, Emmanuel Macron a une nouvelle fois emprunté à la mythologie pour appeler son gouvernement à ne pas s'alarmer. Manque de chance, un détail sur le mythe de Cassandre lui a été rappelé par les internautes.

En ouverture du séminaire gouvernemental dans la matinée du 28 août à l'Elysée, Emmanuel Macron, toujours en forte chute dans les sondages, a souhaité remonter le moral de ses troupes en s'inspirant de la mythologie grecque.

«Certains prédisent le pire. Il ne faut jamais céder aux Cassandre. Certains peut-être même le souhaitent. Mais si nous sommes là, c'est pour faire, avec détermination», a lancé le président de la République. Et là, c'est le drame ! Comme l'ont fait remarquer plusieurs internautes, si l'expression fait bel et bien référence à des prédictions exagérément alarmistes, les présages de Cassandre étaient en réalité... exacts !

Plusieurs internautes ont appelé Emmanuel Macron à davantage tenir compte des présages donnés par les sondages, fussent-ils négatifs, dressant un parallèle avec l'histoire de Cassandre.

Certains internautes férus d'Histoire ont même avancé que le président, qui n'en est pas à sa première référence mythologique, aurait dû davantage creuser son sujet.

Selon un récent sondage Ifop, la cote de popularité d'Emmanuel Macron a enregistré à nouveau une très forte baisse en août, avec 40% seulement de personnes satisfaites, soit une chute de 14 points en un mois après celle de 10 points déjà observée en juillet.

L'ensemble du gouvernement était réuni dans la matinée du 28 août à l'Elysée pour un séminaire de rentrée, à trois jours de la publication des ordonnances sur la réforme du droit du travail.

Lire aussi : Chute de la popularité d'Emmanuel Macron : «Sa politique apparaît profondément anti-nationale»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.