Chefs d'Etat européens et africains se réunissent à Paris pour travailler sur la crise migratoire

Chefs d'Etat européens et africains se réunissent à Paris pour travailler sur la crise migratoire Source: Reuters
Emmanuel Macron et le président tchadien Idriss Deby en juillet dernier

Conviés par Emmanuel Macron, les chefs d'Etat des pays européens et africains concernés par la crise migratoire se retrouvent à Paris pour évoquer ce drame humanitaire et sécuritaire qui coûte chaque année des milliers de vies.

Sept dirigeants européens et africains se réunissent à Paris dans l'après-midi du 28 août autour d'Emmanuel Macron pour travailler sur une sortie de crise concernant les flux de migrants se rendant en Europe. 

Les présidents tchadien Idriss Deby et nigérien Mahamadou Issoufou, ainsi que le chef du gouvernement d'entente nationale libyen Fayez al-Sarraj figurent parmi les dirigeants invités. Leurs pays sont au cœur du transit de migrants d'Afrique et du Moyen-Orient vers les côtes européennes. Ces pays africains espèrent une plus grande aide financière de l'Union Européenne afin d'assurer leur développement et d'offrir ainsi de meilleures perspectives à leurs citoyens. 

Du côté des pays européens confrontés à des flux de migrants de plus en plus importants, le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy ainsi que le chef du gouvernement italien Paolo Gentiloni sont conviés. La chancelière allemande Angela Merkel, dont le pays a accueilli plus d'un million de demandeurs d'asile, participe elle aussi à la réunion. 

Ce mini-sommet intervient après une multiplication d'initiatives européennes pendant l'été. Côté français, Emmanuel Macron avait ainsi annoncé en juillet la création de «hotspots», centres d'enregistrement des migrants, en Libye. Mais la présidence française a vite fait machine arrière en raison des conditions de sécurité

Depuis 2014, 14 000 personnes ont péri en mer en essayant de rejoindre l'Europe, d'après un décompte de l'AFP. 

Lire aussi : Gestion des flux migratoires : «Emmanuel Macron et le gouvernement ne vont rien changer»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.