Loiret : la police crible de balles un homme armé d'un couteau dans sa voiture (VIDEO)

Loiret : la police crible de balles un homme armé d'un couteau dans sa voiture (VIDEO)© Capture d'écran Youtube@Youtube dans le monde

Un homme armé d'un couteau et qui refusait d'obtempérer aux injonctions des forces de l'ordre a été abattu dans son véhicule, au pied d'un immeuble. L'IGPN a été saisie pour déterminer si les policiers ont agi en légitime défense.

La vidéo d'un homme mortellement blessé par la police a émergé sur les réseaux sociaux. La scène se passe le 19 août à Châlette-sur-Loing dans le Loiret. Six agents de police entourent le véhicule d'un homme, bloqué entre un immeuble et une voiture de police.

Les agents de police ordonnent à l'homme, muni d'un couteau et qui l'aurait exhibé devant un passant, de sortir du véhicule, mais celui refuse, et crie «je vais mourir !». Un policier tente alors de briser la vitre côté conducteur à coups de matraque, sans y parvenir. Le chauffeur, recule violemment dans la voiture de police derrière, accélère et enfonce le garage face à lui, puis percute une nouvelle fois la voiture de police. Mais il ne parvient toujours pas à s'enfuir.

Les policiers, qui continuent de frapper sur les vitres du véhicule, lui hurlent de lâcher son couteau. Lorsqu'ils parviennent enfin à briser le pare-brise, l'homme tourne sur sa gauche et fait vrombir le moteur en direction des policiers. Ces derniers s'écartent immédiatement, lui permettant ainsi de rejoindre la route.

Mais ils ont entre temps dégainé leurs armes et ils criblent de balles le véhicule et son conducteur, sous le regard ahuri des riverains. La voiture parcourt quelques dizaines de mètres et s'arrête définitivement, le conducteur ayant été mortellement touché.

Attention ces images peuvent heurter la sensibilité :

Auteur: Youtube dans le monde

Légitime défense ?

Le procureur de la République de Montargis a demandé à ce que l'Inspection générale des services (IGPN, la police des polices) soit saisie, afin d'éclaircir les circonstances de l'usage de ces armes à feu. La définition de la responsabilité des forces de l'ordre ayant évolué depuis l'adoption de la loi sur la légitime défense, la question est clairement posée aujourd'hui dans ce cas.

En effet, depuis le vote de la loi sur la sécurité publique du 28 février 2017, France Info rappelle que les policiers sont désormais autorisés à ouvrir le feu «lorsqu’ils ne peuvent immobiliser des véhicules […] dont les conducteurs n’obtempèrent pas à l’ordre d’arrêt et dont les occupants sont susceptibles de perpétrer, dans leur fuite, des atteintes à leur vie ou à leur intégrité physique ou à celles d’autrui», à condition que la riposte reste «strictement proportionnée».

Lire aussi : Légitime défense ? L'usage des armes par la police au cœur de l'enquête sur la fusillade du Loiret

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.