Une centaine de salariés de GM&S bloquent le site Renault de Villeroy dans l'Yonne (VIDEO)

- Avec AFP

Une centaine de salariés de GM&S bloquent le site Renault de Villeroy dans l'Yonne (VIDEO)© PASCAL LACHENAUD Source: AFP
Des salariés de GM&S bloquent l'usine Renault dans l'Yonne, le 18 juillet

Les salariés souhaitent que le constructeur automobile fasse un «effort supplémentaire» pour aller au-delà des 10 millions d'euros de commandes qu'il s'est engagé à passer en 2018. Ils comptent bloquer le site jusqu'au 21 juillet inclus.

Plus d'une centaine de salariés de l'équipementier automobile creusois GM&S ont bloqué un site du constructeur automobile Renault à Villeroy dans l'Yonne, à la veille d'une audience cruciale pour la reprise de l'entreprise en liquidation judiciaire. Aucun camion du constructeur n'a pu pénétrer sur le site.

Auteur: AFP

Les salariés réclament notamment un «effort supplémentaire» de la part de Renault qui s'est pour l'heure engagé à hauteur de 10 millions d'euros de commandes dès 2018, a déclaré à l'AFP Jean-Marc Ducourtioux, élu CGT et représentant des salariés au CE. «Nous voulons que Renault reviennent à la table des négociations et remette du chiffre d'affaires», a-t-il expliqué.

Au micro de France Info, il a interpellé l'autre principal client de GM&S, PSA : «Je demande à l'Etat qu'il demande à [Carlos] Tavares [le PDG de PSA] pourquoi il veut nous faire mourir.»

Les salariés continuent aussi de réclamer plus d'emplois sauvegardés, dans le cadre du plan de reprise proposé par l'emboutisseur GMD – qui entend conserver 120 salariés sur 277 – et une indemnité de licenciement supra-légale pour les licenciés.

Selon France Bleu Auxerre, ils ont l'intention de maintenir la pression jusqu'au 21 juillet inclus. «Les salariés ont planté leurs tentes pour trois jours et quatre nuits», précise le média.

GM&S Industry, basé à La Souterraine et deuxième employeur privé de la Creuse, a été placé le 30 juin en liquidation judiciaire. L'offre de reprise de GMD doit être examinée le 19 juillet par le tribunal de commerce de Poitiers.

Lire aussi : GM&S placée en liquidation judiciaire avec poursuite de l'activité jusqu'au 21 juillet

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.