Edouard Philippe : le général de Villiers peut «bien entendu» rester chef d'état-major

- Avec AFP

Edouard Philippe : le général de Villiers peut «bien entendu» rester chef d'état-major © CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / POOL Source: AFP
Emmanuel Macron et le chef d'état-major des armées Pierre de Villiers, le 14 juillet aux Champs-Elysées.

Edouard Philippe a fait savoir que le général Pierre de Villiers pouvait «bien entendu» rester chef d'état major des armées, même après avoir été recadré par Emmanuel Macron pour avoir critiqué les restrictions budgétaires de la Défense.

Pierre de Villiers peut-il rester en fonction ? «Bien entendu. Vous savez, un message, quand il est exprimé par un chef, est formulé de façon forte et claire et il est reçu», a répondu le Premier ministre sur BFMTV, après le défilé militaire du 14 juillet sur les Champs-Elysées.

«Je comprends tous les débats, toutes les interrogations, toutes les discussions, mais s'agissant des armées et s'agissant du chef des armées, quand une consigne est donnée, elle est tenue», a également déclaré Edouard Philippe.

Le soir du 13 juillet au ministère de la Défense, Emmanuel Macron avait sévèrement recadré le chef d'état-major Pierre de Villiers des armes françaises, qu'il venait pourtant de reconduire à son poste pour un an. Le président de la République a considéré qu'il n'était pas digne «d'étaler certains débats sur la place publique» après que le général a vivement critiqué, la veille devant des députés, le train d'économies de 850 millions d'euros imposé à la Défense.

«Le président de la République a indiqué qu'il était chef des armées, qu'il avait pris des engagements et les tiendrait et que tous ceux qui voulaient commenter ou s'exprimer sur ces sujets perdaient peut-être de vue le fait qu'il s'était engagé et qu'il tiendrait ses engagements», a également déclaré le Premier ministre.

Lire aussi : Ne pas se faire «baiser» par Bercy : des voix s'élèvent à droite pour soutenir le chef d'état-major

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»