Au G20, Poutine et Macron se félicitent des «avancées» réalisées entre Paris et Moscou (VIDEO)

Au G20, Poutine et Macron se félicitent des «avancées» réalisées entre Paris et Moscou (VIDEO)© Philippe Wojazer Source: Reuters

Après une première rencontre à Versailles fin mai, les chefs d'Etat russe et français se rencontrent en marge du sommet du G20, à Hambourg. Avant cet entretien à huis clos, les deux dirigeants ont salué l'amélioration des relations russo-françaises.

«Nous faisons des progrès sur tous les sujets que nous avons abordés à Versailles», a lancé le président russe à son homologue français, lors de leur rencontre en marge du G20, le 8 juillet, à Hambourg.  

L'entretien entre les deux hommes a débuté par un retard du président français qui, présentant ses excuses à Vladimir Poutine, a expliqué avoir été retenu par «des discussions sur le climat». Vladimir Poutine a répondu par un trait d'esprit légèrement ironique : «J'espère que le climat sera meilleur». L'échange a ensuite pu commencer dans un cadre plutôt détendu.

«Je note des avancées tangibles et je m'en félicite», a confié le président de la République française. «Je pense que maintenant nous pouvons passer à une nouvelle phase puisque nous avons vu l'un et l'autre que nous faisions ce que nous disions», a poursuivi le locataire de l'Elysée.

Les présidents russe et français s'étaient déjà rencontrés, une première fois, le 29 mai à Versailles, où ils avaient posé les nouvelles bases de la relation russo-française, une relation quelque peu mise à mal par François Hollande.

Nous pouvons passer à une nouvelle phase

Les deux dirigeants avaient tenu à déclarer que la lutte contre le terrorisme constituait, pour chacun d'eux, une priorité absolue. «Aucun enjeu essentiel ne peut être traité aujourd'hui [...] sans dialoguer avec la Russie», avait martelé le président de la République à cette occasion. 

Le 6 juillet, le ministre des Affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov, était à Paris pour s'entretenir avec son homologue français, Jean-Yves Le Drian. Les deux chefs de la diplomatie avaient rappelé que le terrorisme était leur «ennemi n°1» commun.

Lire aussi : Trump sur sa rencontre avec Poutine au G20 : «Un entretien très fructueux»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.