Un faux tweet de la ministre des armées annonce la mort du chef de Daesh, Manuel Valls pris au piège

- Avec AFP

Un faux tweet de la ministre des armées annonce la mort du chef de Daesh, Manuel Valls pris au piège© Gonzalo Fuentes Source: Reuters
Manuel Valls

La nouvelle ministre des Armées Florence Parly a été victime jeudi 22 juin d'un canular sur Twitter, où un faux compte ouvert à son nom annonçait la mort du leader du groupe Etat islamique Abou Bakr al-Baghdadi.

«Le General Pierre de Villiers (chef d'état-major des armées, ndlr) m'annonce maintenant que les Forces françaises en Irak confirment la mort du Chef de Etat islamique Abou Bakr al-Baghdadi», proclamait le tweet, diffusé dans la matinée sur ce qui était présenté comme le compte officiel de la nouvelle ministre.

Après quelques instants de flottement - Florence Parly assistait alors à son premier Conseil des ministres et son cabinet n'était pas encore formé -, le ministère a annoncé que c'était un faux compte.

«Le compte @Parlyflorence est un fake, le contenu des tweets postés ne correspond par à la réalité de la ministre des #armées», a tweeté le ministère qui l'a fait alors rapidement fermer.

L'ex-Premier ministre socialiste Manuel Valls, qui avait travaillé avec Florence Parly auprès de Lionel Jospin à Matignon, a toutefois eu le temps de tomber dans le piège et de retweeter le faux message, avant de le supprimer à son tour de son compte Twitter.

Lire aussi : Moscou affirme «avec un haut degré de certitude» que Abou Bakr Al-Baghdadi a été tué

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.