Un faux tweet de la ministre des armées annonce la mort du chef de Daesh, Manuel Valls pris au piège

- Avec AFP

Un faux tweet de la ministre des armées annonce la mort du chef de Daesh, Manuel Valls pris au piège© Gonzalo Fuentes Source: Reuters
Manuel Valls

La nouvelle ministre des Armées Florence Parly a été victime jeudi 22 juin d'un canular sur Twitter, où un faux compte ouvert à son nom annonçait la mort du leader du groupe Etat islamique Abou Bakr al-Baghdadi.

«Le General Pierre de Villiers (chef d'état-major des armées, ndlr) m'annonce maintenant que les Forces françaises en Irak confirment la mort du Chef de Etat islamique Abou Bakr al-Baghdadi», proclamait le tweet, diffusé dans la matinée sur ce qui était présenté comme le compte officiel de la nouvelle ministre.

Après quelques instants de flottement - Florence Parly assistait alors à son premier Conseil des ministres et son cabinet n'était pas encore formé -, le ministère a annoncé que c'était un faux compte.

«Le compte @Parlyflorence est un fake, le contenu des tweets postés ne correspond par à la réalité de la ministre des #armées», a tweeté le ministère qui l'a fait alors rapidement fermer.

L'ex-Premier ministre socialiste Manuel Valls, qui avait travaillé avec Florence Parly auprès de Lionel Jospin à Matignon, a toutefois eu le temps de tomber dans le piège et de retweeter le faux message, avant de le supprimer à son tour de son compte Twitter.

Lire aussi : Moscou affirme «avec un haut degré de certitude» que Abou Bakr Al-Baghdadi a été tué

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Sondage

Selon vous, la mise en demeure de RT France par le CSA est...

Résultats du sondage

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter