Les politiques saluent le «sang-froid» des forces de l'ordre après l'agression de Notre-Dame

Les politiques saluent le «sang-froid» des forces de l'ordre après l'agression de Notre-Dame © Charles Platiau Source: Reuters
La cathédrale Notre-Dame de Paris

Après l'agression d'un policier par un homme armé d'un marteau sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame de Paris le 6 juin, les hommes et les femmes politiques ont témoigné de leur soutien à la police.

Le 6 juin, un homme armé d'un marteau a tenté d'attaquer un policier sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame de Paris. L'assaillant a été neutralisé et blessé. Une importante opération de police a eu lieu et le tout le périmètre de l'île de la Cité a été bouclé et évacué.

A l'annonce de l'attaque, les politiques ont réagi sur Twitter, apportant leur soutien aux forces de police. A commencer par le Premier ministre, Edouard Philippe qui a remercié les forces de l'ordre, «en première ligne face au terrorisme».

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a salué le professionnalisme de la police lors de l'intervention.

Son prédecesseur place Beauvau, Matthias Fekl, a condamné l'agression du policier en faction sur le parvis de Notre-Dame et lui a souhaité un bon rétablissement.

Gérard Larcher, président du Sénat, a assuré les forces de l'ordre de son soutien, notant qu'elles avaient été prises une fois de plus pour cible.

Nicolas Dupont-Aignan a pour sa part salué le sang-froid des forces de l'ordre.

«On ne devrait pas baisser la garde», a déclaré le candidat de Debout la France, «On devrait traiter la racine des problèmes», a-t-il jugé, appelant à une alliance avec la Russie dans le cadre d'une coalition internationale.

Un sang-froid également salué par le maire de Nice, Christian Estrosi, lors de la neutralisation de l'assaillant.

Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France, a dénoncé une «agression intolérable». «Nous devons protéger ceux qui nous protègent au péril de leur vie», a-t-il tweeté.

Marine Le Pen a adressé ses félicitations aux forces de l'ordre, face à des attaques «auxquelles on ne doit jamais s'habituer. Jamais», a-t-elle twitté.

Le numéro deux du Front national, Florian Philippot, a quant à lui évoqué le «professionnalisme» des forces de l'ordre lors de l'attaque.

L'ex-ministre de l'Environnement, Ségolène Royal a témoigné de son admiration et rendu hommage aux policiers.

La maire de Paris Anne Hidalgo s'est de son côté félicité de l'efficacité, selon elle, des dispositifs de sécurité mis en œuvre à Paris.

Lire aussi : Etudiant algérien de 40 ans et «soldat du califat», l’identité de l’assaillant de Notre-Dame révélée

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.