Droit du travail, services publics... La CGT a manifesté à Paris «contre le programme de Macron»

- Avec AFP

 Droit du travail, services publics... La CGT a manifesté à Paris «contre le programme de Macron» Source: AFP
Image d'archive

Un rassemblement a eu lieu devant l'hôtel de ville de Paris à l'appel de la CGT afin de protester contre les «régressions portées par le programme Macron», alors que vient de paraître dans la presse l'avant-projet de réforme du code du travail.

Près de 200 membres de la Confédération générale du travail (CGT) se sont rassemblés devant la mairie de Paris afin d'interpeller les élus parisiens sur «les régressions portées par le programme Macron, l'austérité budgétaire imposée aux services publics et pour conquérir de nouveaux droits».

Pour Emmanuel Macron, l'«ennemi n'est pas la finance, mais les travailleurs, les jeunes et les retraités», ont affirmé les organisateurs dans leur appel à manifestation. «Rien ne doit être épargné : salaires, garanties collectives, protection sociale, conditions de travail, indemnités chômage, prud'hommes... tout doit être raboté ! Macron veut aller vite pour éviter toute contestation sociale», ont-ils poursuivi avant d'accuser la mairie de Paris de suppléer le gouvernement dans cette démarche. 

«Ce projet vise à enlever de nouveaux pans entiers du code du travail», a dénoncé Benoît Martin, secrétaire général de la CGT de Paris. «Nous craignons des baisses de salaire, une augmentation de la durée du travail et une dégradation des conditions de travail et de sécurité», a-t-il poursuivi.

«Depuis de nombreux mois les services publics sont attaqués. L'Etat se décharge sur les collectivités territoriales, d'un nombre croissant de missions publiques. De leurs côtés les directions des organismes sociaux (CAF, Pôle emploi, CPAM...) et des ex-entreprises nationales (EDF, Engie...) économisent en nombre de travailleurs et de locaux au seul profit des actionnaires», a dénoncé le syndicat. 

Une délégation du syndicat Force ouvrière (FO) était également présente pour «continuer la mobilisation contre la loi El Khomri et contre la remise en cause des acquis sociaux», selon Jacques Girod, secrétaire général adjoint de FO Paris.

La parution dans Le Parisien de ce qui était présenté comme l'avant projet de loi de réforme du code du travail, a engendré de nombreuses réactions dans le monde politico-syndical. Ce projet a été notamment perçu comme une «déclaration de guerre sociale» par La France insoumise. 

Le Premier ministre, Edouard Philippe, et la ministre du Travail, Muriel Penicaud, s'exprimeront le 6 juin pour fixer le programme de la concertation concernant les ordonnances sur la réforme du code du travail.

Lire aussi : Avant-projet de la réforme du code du travail : les ordonnances de Macron dévoilées

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.