Législatives : vers une majorité absolue pour Macron, mais avec une abstention record

Législatives : vers une majorité absolue pour Macron, mais avec une abstention record© Eric Gaillard Source: Reuters
Un bureau de vote à Nice

Quelque 47 millions d'électeurs sont appelés aux urnes le 18 juin pour le second tour des législatives. Les bureaux de vote ouvrent en métropole à 8h et le resteront jusqu'à 18h, voire 20h dans la plupart des grandes villes.

Mise à jour automatique
  • La commission de recensement des votes de Mayotte a modifié lundi les résultats législatifs de la 1ère circonscription de l'île après une erreur de comptage, proclamant la victoire de la candidate PS Ramalti Ali, au détriment du LR Elad Chakrina, a annoncé la préfecture. 

    Ramlati Ali devient la première femme députée mahoraise. Elle totalise au final 7 992 voix (50,17%), contre 7 938 voix pour son adversaire. Dimanche soir, les résultats donnaient ce dernier élu avec seulement 12 voix d'avance. 

  • Marine Le Pen, nouvelle députée à l'Assemblée nationale et présidente du FN, a exprimé lundi lors d'une conférence de presse à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) son espoir de constituer un groupe parlementaire «au cours des prochains mois».

    Avec huit députés FN, «nous n'avons pas de groupe aujourd'hui, rien ne dit que nous n'en aurons pas demain [...]. Je ne perds pas de vue cet objectif de pouvoir au cours des prochains mois constituer un groupe à l'Assemblée nationale qui puisse être un groupe où nous nous entendions sur deux, trois lignes principales, tout en conservant chacun notre indépendance et sa spécificité» a déclaré Marine Le Pen, entourée de plusieurs nouveaux élus FN. Il faut 15 députés pour constituer un groupe à l'Assemblée.

  • Avec 100% des voix, Anne Blanc, candidate LREM dans la deuxième circonscription de l'Aveyron, sera le député le mieux élu de la mandature. Son adversaire, le candidat LR André At, avait jeté l'éponge dans l'entre-deux-tours. «Les gens veulent que ce soit En Marche, eh bien ce sera En Marche !, a-t-il déclaré à La Dépêche

  • La militante féministe Clémentine Autain a été élue députée de la 11e circonscription de Seine-Saint-Denis. La porte-parole du mouvement Ensemble, soutenue par la France insoumise, l'a emporté face à la candidate de La République en marche, Elsa Wanlin.

  • L'adversaire aux législatives dans l'Essonne de l'ancien Premier ministre Manuel Valls, Farida Amrani (candidate de la France insoumise), a revendiqué elle aussi la victoire au second tour des législatives et a annoncé un recours dès le 19 juin, à travers ses avocats.

    «En tant que candidate, j'ai constaté des irrégularités sur certains bureaux, et notamment un», a-t-elle assuré, avant d'ajouter : «Aujourd'hui on ne reconnaît pas la victoire de l'ex-Premier ministre». «On la revendique aussi et on annonce un recours dès demain», a poursuivi la candidate de la France insoumise, très déterminée.

  • Le secrétaire national du Parti communiste Français, Pierre Laurent, a annoncé l'élection de 11 députés communistes. «C'est onze sièges, je peux vous le confirmer, onze», a-t-il déclaré à Franceinfo.

    Jean-Paul Dufrègne, Pierre Dharréville, André Chassaigne, Fabien Roussel, Alain Bruneel, Jean-Paul Lecoq, Sébastien Jumel, Hubert Wulfranc, Elsa Faucillon, Marie-George Buffet, Stéphane Peu ont été élus, a confirmé quelques instants plus tard le PCF dans un communiqué.

Découvrir plus

La République en Marche (LREM) recule dans les intentions de vote, mais reste en tête à cinq jours du premier tour des élections législatives. Le parti issu du mouvement fondé par Emmanuel Macron, devenu depuis président de la République, semble en mesure de disposer d'une large majorité dans la future Assemblée nationale, selon un sondage Ipsos Sopra Steria Game changers publié le 6 juin.

Avec 29,5% d'intentions de vote, LREM allié au MoDem de François Bayrou perd 1,5 point par rapport à la précédente enquête de cet institut, publiée le 2 juin dernier.

D'après ce sondage réalisé pour France Televisions et Radio France, LREM devance Les Républicains et leurs alliés centristes de l'Union des démocrates et indépendants (UDI), en progression d'un point à 23%, et le Front national (FN), qui perd un point à 17%.

La France insoumise (FI) de Jean-Luc Mélenchon gagne un point à 12,5% d'intentions de vote, devant le Parti socialiste (PS) allié au Parti radical de gauche (PRG), stable à 8,5%. Les écologistes d'Europe Ecologie Les Verts (EELV) sont crédités de 2,5% des voix, le Parti communiste français (PCF) de 2%, Debout la France de 1,5%, l'extrême gauche de 1%. 2,5% des suffrages vont à des candidats divers.

Les projections de participation font état de 60% du corps électoral pour le premier tour.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales