Un Français tué dans l'attentat de Londres

- Avec AFP

Un Français tué dans l'attentat de Londres Source: Reuters
Theresa May à Downing Street le 4 juin 2017

Un Français a été tué dans l'attentat de Londres et sept autres sont hospitalisés, a annoncé le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, précisant qu'un autre ressortissant français était toujours porté disparu.

Un Français a été tué dans l'attentat de Londres et sept autres sont hospitalisés, a annoncé le 4 juin à Tunis le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian.

«Des terroristes d'une incroyable lâcheté s'en sont pris à la foule innocente d'un samedi soir, faisant des dizaines de victimes parmi lesquelles plusieurs de mes compatriotes», a affirmé Jean-Yves Le Drian dans une brève déclaration au musée du Bardo, où 22 personnes avaient été tuées dans une attaque djihadiste en mars 2015.

Revenant sur le bilan de l'attaque qui a coûté la vie à sept personnes samedi soir dans la capitale britannique, Jean-Yves Le Drian a fait état d'un mort et de sept autres français hospitalisés, dont quatre sont dans un état grave. «Un compatriote est toujours porté disparu», a-t-il ajouté.

Jean-Yves Le Drian, qui débute une visite officielle en Tunisie, n'a pas souhaité fournir d'autres indications.

Edouard Philippe, le Premier ministre, a également réagi sur Twitter à l'annonce du décès d'un Français dans cette attaque. «C'est un drame pour nous tous», a-t-il tweeté.

Plus tôt dans la journée, le Quai d'Orsay avait annoncé que quatre Français faisaient partie des blessés.

Dans la soirée du 3 juin, en plein centre de la capitale britannique, plusieurs assaillants à bord d'une camionnette ont fauché des passants sur le London Bridge, avant d'attaquer des passants au couteau, faisant au moins sept morts et une cinquantaine de blessés dont 21 sont dans un état critique.

Trois assaillants ont été abattus, selon la police.

Attribué par les autorités à l'extrémisme islamiste, ce nouvel attentat est le troisième en moins de trois mois que connaît le Royaume-Uni. Il n'a pas été formellement revendiqué.

Lire aussi : Attentat de Londres : ce que l'on sait

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.