Dans le Nord, une candidate LREM condamnée pour avoir présenté un faux diplôme

- Avec AFP

Dans le Nord, une candidate LREM condamnée pour avoir présenté un faux diplôme© Capture d'écran FB @Houmria Berrada
Houmria Berrada, candidate de La République en marche dans le 2e circonscription du Nord

La candidate de La République en marche dans la 2e circonscription du Nord, Houmria Berrada, a été condamnée en 2011 à huit mois de prison avec sursis pour «faux et usage de faux document administratif», selon le texte du jugement obtenu par l'AFP.

La commission d'éthique du parti fondé par Emmanuel Macron La République En marche (LREM) s'est saisie du cas de sa candidate dans la 2e circonscription du Nord, Houmria Berrada.

Les faits qui sont reprochés à la jeune femme remontent à 2010. A l'époque, Houmria Berrada, aujourd'hui âgée de 34 ans, avait produit un faux diplôme de l'université de Bourgogne à Dijon. Il lui avait servi à intégrer l'Ixad, l'école des avocats de Lille rattachée à la Faculté de droit.

Quelques mois plus tard, l'Ixad avait découvert la supercherie et son président avait «porté plainte», comme l'a précisé à l'AFP la direction de l'Ixad. La jeune femme avait dû quitter l'école.

Dans son jugement consécutif à une audience où la prévenue ne s'était pas rendue, le tribunal de grande instance de Lille avait déclaré la jeune femme «coupable des faits qui lui sont reprochés» et l'avait condamnée à «un emprisonnement délictuel de huit mois», assortis d'un sursis total en l'absence de récidive.

Les juges avaient aussi condamné la prévenue à verser 500 euros de dommages et intérêts à la jeune femme dont le diplôme avait été détourné et autant à l'Université de Bourgogne.

Lire aussi : Législatives : une candidate LREM accusée d'avoir loué un logement insalubre à «un tarif exorbitant»

Investiture retirée

Après avoir eu confirmation de ce jugement, le suppléant de la jeune-femme, Christian Carnois, a précisé à l'AFP qu'il comptait «demander officiellement que l'investiture soit retirée» à Houmria Berrada. Il a suspendu dans la foulée sa campagne, depuis le 31 mai. «LREM n'aura pas de candidat dans cette circonscription», a-t-il déclaré à l'AFP. 

L'affaire avait été révélée par le quotidien La Voix du Nordle 30 mai dernier au soir. La candidate elle, a nié toute condamnation, arguant que son casier judiciaire était vierge. Selon un de ses camarades de LREM contacté par l'AFP, elle s'est rendue le 1er juin au palais de justice de Lille afin de vérifier que tel était bien le cas.

Houmria Berrada avait été investie face, notamment, à la députée socialiste sortante Audrey Linkenheld, soutenue entre autres par Martine Aubry.

Le 3 juin dans un tweet, la jeune femme s'est dit «mobilisée» pour les législatives, appelant à donner à Emmanuel Macron «une majorité constructive». 

Lire aussi : Vacances, golf et courses chez Darty : un député REM aurait abusé de son indemnité parlementaire

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»