Emmanuel Macron vs RT : la polémique continue sur les réseaux sociaux

Emmanuel Macron vs RT : la polémique continue sur les réseaux sociaux Source: Reuters
Les attaques du président Emmanuel Macron contre RT ont déclenché une tempête de réactions sur les réseaux sociaux

Les propos du locataire de l’Elysée sur RT, lors de sa conférence de presse avec Vladimir Poutine, continuent d’enflammer les réseaux sociaux. Certains donnent raison au président français, d'autres dénoncent une forme d'hypocrisie.

«Russia Today et Sputnik ne se sont pas comportés comme des organes de presse et des journalistes, mais ils se sont comportés comme des organes d'influence, de propagande, et de propagande mensongère, ni plus ni moins.» Emmanuel Macron a sorti la sulfateuse lors de sa conférence de presse commune avec Vladimir Poutine, le 29 mai à Versailles.

S’en prenant avec véhémence aux deux médias publics russes qu’il accuse d’avoir publié de fausses informations à son sujet lors de la campagne présidentielle, le nouveau président de la République a divisé les utilisateurs des réseaux sociaux. Entre ceux qui louent ses déclarations et les internautes qui dénoncent ses accusations, la confrontation fait rage. 

Macron adulé par certains

Les déclarations anti-RT d’Emmanuel Macron ont récolté quelques louanges sur Twitter ces deux derniers jours. Le 30 mai, un internaute a par exemple imaginé avec délice la rédactrice en chef de RT, Margarita Simonyan, «s'étrangler» en entendant le président français à Versailles.

A l’étranger aussi, le plus jeune président de l’histoire de la Ve République s’est trouvé des défenseurs. Ainsi, plusieurs tweets en langue anglaise ont salué son analyse qui veut que RT et Sputnik soient des organismes de propagande et non des médias respectables.

«[Voilà qui donne] Du crédit à la France, le président Macron dénonce Sputnik et RT comme des armes de propagande à la solde de l'Etat russe», a par exemple lancé cet internaute. 

«RT et Sputnik n'avaient pas accès au quartier général de Macron car ils ne sont pas journalistes mais propagandistes», a accusé cet autre utilisateur de Twitter. 

RT défendu par d'autres

Dans le camp d’en face, nombreux ont été les internautes à prendre la défense des deux médias russes les 30 et 31 mai. Certains avec sérieux. Un utilisateur de Twitter a ainsi dénoncé le climat de «pensée unique» qui régnerait dans la presse française, et dont RT et Sputnik seraient les antidotes.

Un autre a salué l’indépendance de RT durant la course à l’Elysée.

Mais la plupart des publications critiques à l’égard des déclarations d’Emmanuel Macron ont préféré user d’ironie. Plusieurs internautes ont ainsi publié des commentaires accompagnés d’images des nombreuses unes de la presse qui faisaient la part belle au désormais locataire de l'Elysée. La couverture de Libération intitulée «Faites ce que vous voulez mais votez Macron» a notamment été exhumée.

Un internaute a également considéré que l'attaque du président français contre RT et Sputnik confirmait la pertinence de leur travail.

Pour rappel, durant la campagne présidentielle, l’équipe d’Emmanuel Macron s'en était prise plusieurs fois à RT, l’accusant de publier de fausses informations nuisant à la candidature du champion d'En Marche!. Margarita Simonyan, rédactrice en chef de RT, a répondu : «Malgré les nombreuses invectives adressées durant la campagne présidentielle, et jusqu’à aujourd’hui, pas un seul exemple, pas une seule preuve que RT ait diffusé des fausses informations à propos d’Emmanuel Macron n’a été présentée.»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.