«TV Bolloré n'aime pas les LGBT» : des militants manifestent devant les bureaux de Canal+

«TV Bolloré n'aime pas les LGBT» : des militants manifestent devant les bureaux de Canal+© Capture d'écran Twitter@puremedias

A la suite du canular jugé homophobe de Cyril Hanouna, une vingtaine de manifestants ont exprimé leur colère au siège de Canal+, dénonçant le silence du groupe face à la «machine à humilier» qu'est devenue l'émission de l'animateur vedette de C8.

Le 20 mai au matin, une vingtaine de militants de l’association Aides a manifesté devant les locaux de Canal+ à Issy-les-Moulineaux en réaction au canular jugée homophobe de Cyril Hanouna, dans l'émission Touche pas à mon poste le 18 mai.

Munis de pancartes sur lesquelles ont pouvait lire «C8 ou c'est homophobe ?» ou encore «TV Bolloré n'aime pas les LGBT», les manifestants, menés par le président de l'antenne parisienne de l'association Cédric Daniel, ont confié à LCI vouloir signifier au groupe Canal+ qu’il ne pouvait pas «continuer d’agir en toute impunité» (C8 appartenant au groupe Canal+).

«Ce sont les mêmes méthodes utilisées par les homophobes qui veulent "casser du pédé"», a ajouté Cédric Daniel. Avant de quitter les lieux, les protestataires ont agrafé quelques affiches aux poteaux électriques.

«Cette émission est devenue une véritable machine à humilier, un pot-pourri de la discrimination. Et tout ça sans aucune réaction de la chaîne ni de son président», a dénoncé Aurélien Beaucamp, le président d'Aides sur le site internet de l'association.

De son côté, l'animateur de C8 s'est platement excusé de la séquence dans une lettre ouverte publiée sur le site internet de Libérationle 23 mai. Convoqué le 31 mai par Marlène Schiappa, la secrétaire d'Etat chargée de l'égalité hommes-femmes, il s'est tourné vers ses fans pour... qu'ils l'aident à choisir sa tenue.

Dans le canular diffusé le 18 mai en direct, Cyril Hanouna, qui s'était fait passer dans une petite annonce pour un bisexuel, répondait de façon caricaturale et en direct aux hommes qui le contactaient, suscitant l'hilarité du public.

Lire aussi : Le CSA croule sous les plaintes après une blague homophobe de Cyril Hanouna en plein direct

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.