Marine Le Pen sera bien candidate aux législatives dans le Pas-de-Calais

Marine Le Pen sera bien candidate aux législatives dans le Pas-de-Calais
Marine Le Pen sur le plateau de TF1 le 18 mai 2017, photo ©FRANCOIS GUILLOT / POOL / AFP

Marine Le Pen, présidente du Front national, a confirmé sur TF1 qu'elle serait candidate aux législatives dans la circonscription d'Hénin-Beaumont dans le Pas-de-Calais, mairie FN tenue par Steeve Briois.

Elle l'a annoncé sur le plateau du journal de TF1 ce 18 mai 2017 : Marine Le Pen mènera bien la bataille des législatives en se portant elle-même candidate dans la circonscription d'Hénin-Beaumont, dans le Pas-de-Calais. «Je n'ai pas particulièrement hésité, j'ai juste attendu pour rendre publique ma décision [...] J'ai une relation affective très forte avec les habitants des bassins miniers», a justifié l'ex-candidate à la présidence de la République.

«[Face à] cette collusion qui existe aujourd'hui entre les socialistes et les Républicains autour de ce gouvernement et du nouveau président de la République, il faut à l'évidence des députés sans complaisance [...] Des députés FN, eux, ne [seront] pas dans une négociation quelconque avec le gouvernement actuel», a-t-elle martelé. Avec pour enjeu de se positionner comme chef de l'opposition.

Marine Le Pen n'a pas choisi la circonscription la plus difficile. Au second tour de la présidentielle, la candidate FN y a recueilli 58,17% des suffrages exprimés face à Emmanuel Macron, son sixième meilleur score de France. En 2012, cette circonscription lui avait échappé de peu face au candidat du Parti socialiste (PS), Philippe Kemel, lequel l'avait emporté avec 50,11% des suffrages exprimés, soit une centaine de voix de plus. Cette fois-ci, elle n'affrontera pas Jean-Luc Mélenchon (également en lice dans cette circonscription en 2012), parti à Marseille.

La dirigeante frontiste a ainsi repris la main pour mener le combat des législatives, alors que le Front national (FN) traverse des turbulences depuis qu'elle s'est inclinée à la présidentielle. Tandis que Gilbert Collard, tout en n'étant pas membre du FN mais du Rassemblement bleu Marine (RBM), a remis en cause la pertinence d'une sortie de l'euro, Florian Philippot a créé son propre mouvement baptisé Les Patriotes. En outre, Marion Maréchal Le Pen a annoncé le 10 mai 2017 son retrait de la vie politique.

Lire aussi : La recomposition politique se joue aussi au Front national

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»