Législatives : La République en marche investit des candidats déjà quatre fois eurodéputés

Législatives : La République en marche investit des candidats déjà quatre fois eurodéputés
Jean-Louis Bourlanges, ici en 2004 a été député européen pendant 16 ans, photo ©GERARD CERLES / AFP

C'est un accroc de plus au dogme du renouvellement de la vie politique que le candidat Emmanuel Macron a martelé durant la campagne présidentielle : certains candidats ont été investis par son parti en dépit de la limite des mandats.

Pas simple d'appliquer les principes de parité et de renouvellement de la vie politique portés par La République en marche (LREM). Emmanuel Macron avait émis le souhait de nommer une femme à Matignon. Ce sera finalement Edouard Philippe. Et la commission d'investiture de LREM a en outre décidé de présenter aux législatives des députés européens ayant à leur actif quatre mandats successifs, relève l'hebdomadaire Marianne. Soit tout de même près de 20 ans de vie politique, pas exactement le signe de renouveau promis.

LREM a pourtant fixé à trois mandats parlementaires, qu'ils soient nationaux ou européens, la limite pour décrocher l'investiture aux législatives. Parmi les heureux bénéficiaires de cette dérogation, Marielle de Sarnez, bras droit de François Bayrou, qui a reçu l'investiture sous la bannière LREM pour la 11e circonscription de Paris, face au député sortant socialiste Pascal Cherki. Autre dérogeant, le député Jean-Louis Bourlanges, lequel sort de sa retraite politique afin de se présenter dans les Hauts-de-Seine. Proche lui aussi de François Bayrou, il fut élu député européen pour la première fois... en 1989.

La République en marche a dévoilé le 15 mai la nouvelle mouture de sa liste d'investitures pour les législatives. Celle-ci fait la part belle aux candidats issus du MoDem de François Bayrou, qui sont au nombre de 80 – mais une liste complète, qui devrait être publiée dans les jours à venir, pourrait en inclure encore davantage. La grosse colère de François Bayrou après la publication d'une première série le 11 mai dernier est déjà oubliée.

Lire aussi : Investitures de La République en marche : au moins 80 candidats pour le MoDem, le PS fébrile

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.