Votre avis compte : retour sur les sondages de RT France de la campagne électorale

Votre avis compte : retour sur les sondages de RT France de la campagne électorale
Illustration ©Eric Feferberg / AFP

Durant la campagne présidentielle, vous avez été, ô très chers lecteurs, très nombreux à répondre à nos sondages afin de faire part de vos préoccupations diverses et variées concernant cette période. Nous vous proposons un petit récapitulatif.

Il va de soi que vos réponses sont pour nous d'une importance primordiale. Aussi, nous vous proposons de refaire un petit tour de ces quelques sondages, afin de vous faire une idée globale de vos réactions. 

Le premier tour

L'événement le plus marquant selon vous est l'élection du plus jeune président de la Ve République. Du plus jeune président français tout court d'ailleurs. Aussi vous avez été 41,9%, après le premier tour, à souligner «la présence d'un homme de 39 ans, jamais élu, au second tour». Les défaites combinées historiques des Républicains et du Parti socialiste ont constitué pour vous le deuxième fait marquant (28,3%). Le fait que le Front national ait pu accéder pour la seconde fois en 15 ans au dernier round vous a paru en revanche un peu moins extraordinaire (19,8%). Mais tout de même plus que l'échec de l'extrême gauche (10%).

L'échec du PS

Alors que la gauche semble rendre son dernier souffle au lendemain de l'élection d'Emmanuel Macron, vous avez été 53,2% à considérer que François Hollande était son principal fossoyeur. 17,4% d'entre vous pensent que la faute revient à son ancien Premier ministre et candidat malheureux à la primaire socialiste, Manuel Valls.

Que va-t-il se passer ?

Maintenant que la France a un nouveau président, qu'est ce qui vous fait le plus peur, ô lecteurs assidus et fidèles ? Pour 58,8% d'entre vous, c'est «la destruction des acquis sociaux» qui pourrait être le plus terrifiant. 24,1% craignent plus que tout la totale «disparition des frontières nationales» et 14,3% redoutent ... la «nomination de Philippe Poutou à Matignon». Quand même !

Déplacements de campagne... opportunistes

Nous nous étions aussi demandés quelle était selon vous, le déplacement de campagne que vous jugiez «le plus opportuniste». Le résultat fut sans appel : vous avez été 39,1% à trouver que la visite d'Emmanuel Macron à Oradour-sur-Glane pour rendre visite aux martyrs du nazisme était la manœuvre la plus intéressée pour récupérer de l'électorat. 23,4% d'entre vous ont vus dans la partie de foot du candidat d'En Marche avec des jeunes de Sarcelles un coup de com'. Mais ici, à la rédaction, on retiendra surtout que 14,3% de nos chers lecteurs ont trouvé que «Philippe Poutou quittant son canapé pour se rendre à son frigo en quête d'une bière» était vraiment LE déplacement le plus opportuniste de cette campagne.

Débat présidentiel

On remarquera aussi que le débat présidentiel entre les deux candidats radicalement opposés vous évoque ... «le combat de David contre Goliath (36,1%) ! 32% d'entre vous considèrent qu'il s'agissait de choisir entre «la peste et le choléra» (6,1%), tandis que 49 footeux irréductibles ont vu dans ce débat des similitudes avec le classico «PSG-OM».

La phrase qui tue

Après le débat présidentiel, vous avez été très nombreux à choisir la phrase de Marine Le Pen qui accusait Emmanuel Macron d'être «le candidat du dépeçage de la France», comme l'invective la plus marquante de cette joute verbale télévisée, avec 41,8%. Seuls 5,8% d'entre vous ont considéré que le qualificatif de «grande prêtresse de la peur», lancé par Emmanuel Macron à la candidate frontiste était le plus frontal et intéressant !

L'élection présidentielle c'est fini

Avec 30,4%, vous avez été une large majorité à considérer que «le plus haut score obtenu par le FN dans une élection présidentielle» était le principal enseignement à tirer de cette dernière. Le taux d'abstention extraordinaire enregistré lors du second tour, le plus élevé dans une élection présidentielle depuis 1969, a également été pour vous un élément important (27,6%).

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.