Stéphane Le Foll met en garde les socialistes tentés de ne pas «travailler avec Emmanuel Macron»

Stéphane Le Foll met en garde les socialistes tentés de ne pas «travailler avec Emmanuel Macron»
Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture et porte-parole du gouvernement et Emmanuel Macron en février 2016, illustration ©ERIC PIERMONT / AFP

Avec les élections législatives en ligne de mire, ça tangue déjà au Parti socialiste. Le facteur «Emmanuel Macron» pourrait bien faire exploser un parti déjà très affaibli, sorti plus fracturé que jamais de la présidentielle.

Moins de 24 heures après l'élection d'Emmanuel Macron, les lignes de fracture parcourant le Parti socialiste (PS) réapparaissent au grand jour. Le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll a ainsi mis en garde ceux au PS qui voulaient «rentrer dans l'opposition» et a appelé à «trancher» les «divergences d'approche». «Je vais plaider pour qu'il y ait le sens de la responsabilité qui l'emporte», a-t-il ajouté, recommandant de «travailler avec Emmanuel Macron». 

L'émergence d'Emmanuel Macron, puis son élection ont en effet profondément clivé le PS, avec le risque de voir son aile droite continuer de gonfler les rangs d'En Marche!. Et sur la gauche du PS, l'ex-frondeur Benoît Hamon, vent debout notamment contre le libéralisme d'Emmanuel Macron, a d'ores et déjà appelé de ses vœux «un maximum de candidatures d'union à gauche pour les élections législatives». Le candidat malheureux du PS a même fait un appel du pied aux partisans de Jean-Luc Mélenchon.

Interrogé au micro de France Inter sur cette «ligne ouverte» au sein du PS, Stéphane Le Foll, lequel s'était rallié sans enthousiasme à Emmanuel Macron en janvier, a répondu : «Je ne suis pas seul [...] j'ai parfaitement entendu ce qu'a dit Benoît Hamon [...] et là il y a une vraie divergence d'approche et il va falloir qu'à un moment toutes ces choses soient tranchées.»

Se rallier à Emmanuel Macron ou pas, telle est la question qui empoisonnait déjà et empoisonnera encore les socialistes lors de la campagne des élections législatives.

Lire aussi : Sondages : En Marche! en tête des intentions de vote aux législatives

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»