Heurts lors de la manifestation contre le Front national et Emmanuel Macron à Paris (IMAGES)

A Paris, plusieurs organisations d'extrême-gauche se sont données rendez-vous pour s'opposer à la fois à Marine Le Pen et à Emmanuel Macron. Elles dénoncent une «démocratie nullement représentative».

Ce 7 mai, plusieurs militants d'organisations d'extrême-gauche se sont retrouvés à Paris, à l'heure même de l'annonce des résultats du second tour pour dénoncer une «démocratie nullement représentative».

Plusieurs heurts ont eu lieu avec la police, notamment lorsque des manifestants ont jeté des bouteilles en verre sur les forces de l'ordre. Des gaz lacrymogènes ont également été utilisés.

Neuf personnes ont été placées en garde à vue à l'issue de cette manifestation «anticapitaliste» au cours de laquelle 141 personnes ont été interpellées, selon l’AFP citant une source policière. Un véhicule civil a été dégradé ainsi qu'un véhicule de police, pris pour cible par des jets de projectiles, selon la même source.

Alors qu'Emmanuel Macron vient d'être élu président de la République et que Marine Le Pen a battu le record absolu de voix pour le Front national, ces mouvements dénoncent «la candidate du national-socialisme» et «le millionnaire ex-banquier». «Nous ne nous sommes pas mangés quatre mois de lacrymogène au printemps 2016 pour voir Macron devenir président», ont-ils déclaré. 

Une journaliste de RT arrêtée par les forces de l'ordre

La journaliste de RT Charlotte Dubenskij a été arrêtée par la police, alors qu'elle couvrait la manifestation parisienne contre Marine Le Pen et Emmanuel Macron, le soir du 7 mai.

Charlotte Dubenskij a par la suite été relâchée, après avoir été interrogée sur son matériel de reportage.

Des manifestations en Province

D'autres manifestations avec le même mot d'ordre, rejetant à la fois Emmanuel Macron et Marine Le Pen, ont eu lieu dans plusieurs villes de France, comme à Montpellier.

Un rassemblement a également eu lieu à Caen, où des tensions avec la police ont été rapportées.

Un autre rassemblement s'est déroulé dans le calme à Bordeaux.

Le 7 mai, Emmanuel Macron a remporté l'élection présidentielle française avec 66,1% des suffrages exprimés, sa rivale, Marine Le Pen, en recueillant 33,9%. Le vote blanc, autour de 10%, s'est établi à un niveau record. Avec 25,4%, l'abstention réalise son deuxième meilleur score de la Ve République, après l'élection de 1969.

Lire aussi : Emmanuel Macron président, oui mais...

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales