François Hollande accusé de protéger sa compagne aux frais de l'Etat

Le président français François Hollande © Alekseï Druzhinin Source: RIA NOVOSTI
Le président français François Hollande

Le président français est sous le feu des critiques d’une partie des médias français pour avoir dépensé de l’argent public pour les transports et d’autres besoins de sa compagne, l’actrice Julie Gayet.

Vendredi, l’hebdomadaire people Closer a publié des photos de l'actrice se rendant à Nantes sur le tournage d'un film qu'elle produit dans une voiture de l'Etat. Sur la photo, l’actrice était également accompagnée par l’un des gardes du corps du président français.

«Alors que la liaison de Julie Gayet avec le président n'a jamais été officialisée, il semble qu’elle profite d’autres privilèges liés à sa relation personnelle avec le chef d’Etat, comme le montre sa sécurité qui est digne de celle d’une première dame», écrit le magazine.

L'entourage de François Hollande a refusé de commenter cet article, a rapporté le site internet The Local.fr. Pourtant l’UMP, le principal parti d’opposition, ne rate pas une occasion de critiquer le président. Sur la chaîne BFMTV, son porte-parole Sébastien Huyghe a déclaré : «Soit Mme Gayet est la compagne officielle du président de la République et dans ce cas-là, il le dit et l’Etat se doit d’assurer sa protection. Mais si ce n'est pas le cas, il n'y a pas de raison d'utiliser des deniers publics pour accompagner, transporter, protéger Mme Gayet».

Il semble néanmoins que le gouvernement français ait choisi un compromis, le ministre des Finances, Michel Sapin, déclarant que des «menaces» potentielles pouvaient justifier ces mesures. «Dès lors qu'on est au centre de l’attention publique, que votre situation personnelle fait l’objet de commentaires, il peut y avoir des menaces», a déclaré l’intéressé sur la chaîne de télévision iTele, sans toutefois préciser si Julie Gayet recevait des menaces ou non.

La relation entre l’actrice et le président est sous le feu des médias depuis de longs mois. En novembre, le magazine people Voici a publié des photos du président en compagnie de l’actrice dans la résidence présidentielle à l’Elysée, provoquant du même coup la réaffectation de cinq employés susceptible d’avoir procédé à une violation majeure de la sécurité du président. Leur relation remonterait à 2012, l’actrice figurant sur un de ses clips de campagne dans lequel elle décrit François Hollande comme un homme «humble, fantastique et moderne».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales