Contre le FN, les Klarsfeld agitent le souvenir d'Auschwitz dans une affiche publiée dans Libération

- Avec AFP

Contre le FN, les Klarsfeld agitent le souvenir d'Auschwitz dans une affiche publiée dans Libération© Capture d'écran Twitter
Les Klarsfeld ont acheté une pleine page dans Libération

Serge, Béate et Arno Klarsfeld se sont offert une pleine page dans le quotidien Libération afin d'appeler à voter Emmanuel Macron contre Marine Le Pen. L'image choisie pour l'affiche est celle des barbelés du camp d'extermination d'Auschwitz.

Une photo d'un ciel obstrué de barbelés du camp d'extermination nazi d'Auschwitz-Birkenau, barrée du slogan «Le FN en 2017 ? Non jamais. Contre le Pen, Votez Macron» : c'est l'affiche publiée le 28 avril dans Libération par Serge, Beate et Arno Klarsfeld avant le second tour de la présidentielle.

«Les paysages que l'extrême droite nous a légués en Europe», est-il ajouté sur cette page signée du couple Klarsfeld, de leur fils et leur Association des fils et filles de déportés juifs de France, où l'appel à voter Macron se détache sur un bandeau rouge.

«Cette page a été faite pour rappeler que l'extrême droite au pouvoir a toujours été un Etat policier, et ce quel que soit le régime au XXe siècle» et «cette image fait penser à ce qu'est un régime policier», a expliqué à l'AFP Arno Klarsfeld.

Si elle parvient au pouvoir en France, «l'extrême droite n'obtiendra pas de résultats économiques, donc pour tenir elle sera obligée de devenir un Etat policier», «c'est une évidence», estime-t-il.

«Marine Le Pen a refusé [de couper] le cordon ombilical avec le FN historique en disant que la France n'était pas responsable [de la rafle du Vel d'Hiv en juillet 1942]», a-t-il affirmé. «On voit que [son] entourage, c'est à dire ses amis intimes, sont des gens qui ont appartenu à des groupuscules comme le Gud ou d'autres qui selon certains médias ont des sympathies pro-extrémistes et même pro-nazies», a-t-il ajouté.

Deux autres pages contre le vote Front national seront publiées d'ici le second tour, selon Arno Klarsfeld.

Début avril, avant le premier tour, Serge et Beate Klarsfeld avaient déjà publié, avec Les fils et filles de déportés juifs de France, une tribune pour mettre en garde contre le FN, un «parti xénophobe et irraisonnable».

Lire aussi : Présidence par intérim du Front national : Briois remplace Jalkh, annonce Aliot

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»