Fillon avait-il raison lorsqu'il parlait d’«autres violences» après la fusillade de Paris ?

Fillon avait-il raison lorsqu'il parlait d’«autres violences» après la fusillade de Paris ?© Martin Bureau Source: AFP
François Fillon avait été accusé de propager des rumeurs

Accusé d’avoir propagé des rumeurs en déclarant que d’autres violences avaient éclaté dans la capitale française après la fusillade des Champs-Elysées, le candidat se serait en réalité basé sur un document policier, rapporte Valeurs Actuelles.

Selon un document dévoilé par l’hebdomadaire Valeurs Actuelles le 21 avril, François Fillon aurait utilisé une information issue d’une source policière lorsqu’il a affirmé, sur le plateau de 15 minutes sur convaincre le 20 avril, que d’«autres violences» que la fusillade des Champs-Elysées avaient lieu dans la capitale.

«Station de métropolitain Etienne Marcel, arrestation d’un individu ayant tenté de s’emparer de l’arme d’un militaire de l’opération "Sentinelle". L’événement n’est pas lié aux coups de feu des Champs-Elysées, mais aurait pu mal tourner sans l’intervention des militaires, qui l’ont "immédiatement maîtrisé"», peut-on lire dans la note de police citée par l'hebdomadaire de droite, qui serait remontée jusqu’au ministère de l’Intérieur.

Le document précise que l’homme, ivre au moment des faits, était connu de la justice pour violences, vol ou encore usage de stupéfiants. S’il n’était pas fiché, il était toutefois assigné à résidence et devait être reconduit à la frontière.

Dans la presse et sur les réseaux sociaux, François Fillon avait été accusé de propager de «fausses rumeurs» après avoir déclaré sur France 2 que d’autres violences avaient éclaté dans la capitale française, le soir de la fusillade des Champs-Elysées ayant causé la mort d'un policier.

Lire aussi : Que sait-on de l'attaque sur les Champs-Elysées contre les forces de l'ordre ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»