Un élu PS accusé d'avoir associé la fusillade des Champs-Elysées... au Kremlin

- Avec AFP

Un élu PS accusé d'avoir associé la fusillade des Champs-Elysées... au Kremlin© Odd ANDERSEN Source: AFP
Vladimir Poutine

Le soir du 20 avril, un policier est mort dans une fusillade ciblant les forces de l'ordre à Paris. A en croire des captures d'écran d'internautes, la maire PS du 4e arrondissement de Paris aurait associé ce drame à Vladimir Poutine.

«Attentat en France à quelques jours de l'élection présidentielle Comme c'est étrange ! allez interroger M Poutine par exemple» : c'est le message qu'aurait tweeté Christophe Girard, maire (PS) du 4e arrondissement de Paris, le soir du 20 avril, à en croire des captures d'écran relayées par des internautes. Le tweet supposé, apparemment supprimé, ferait suite à la fusillade survenue dans l'avenue des Champs-Elysées, qui a causé la mort d'un policier et en a blessé deux autres

Confortant ces accusations, le compte Twitter de Christophe Girard (qui ne possède pas de macaron officiel, mais dispose de plus de 18 000 abonnés) a lui-même retweeté un des messages l'accusant d'avoir associé le Kremlin à l’attentat.

Un élu PS accusé d'avoir associé la fusillade des Champs-Elysées... au Kremlin

Le compte Twitter de Christophe Girard a par ailleurs déclaré «assumer» avoir publié son message polémique.

Dans la soirée du 20 avril, le président de la République a déclaré que la piste de l'attaque des Champs-Elysées contre la police était d'ordre terroriste. L'attaque a par la suite été revendiquée par l'organisation terroriste djihadiste Etat islamique (EI).

Lire aussi : La classe politique française réagit à chaud à la fusillade Champs-Élysées

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Sondage

Selon vous, la mise en demeure de RT France par le CSA est...

Résultats du sondage

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter