Des militants anarchistes ont manifesté contre la «mascarade présidentielle» près de l'Elysée

Des militants anarchistes ont manifesté contre la «mascarade présidentielle» près de l'Elysée© Philippe Wojazer Source: Reuters
Un policier monte la garde devant le palais de l'Elysée

A l'appel de factions anarcho-autonomes, plusieurs lycées parisiens ont été bloqués le 20 avril, afin de contester la tenue de l'élection présidentielle. Une manifestation sauvage s'est tenue dans le centre de Paris dans la matinée.

Une manifestation sauvage organisée par des lycéens et des militants anarcho-autonomes s'est déroulée dans le quartier du palais présidentiel à Paris, au départ de la place de la Concorde, afin de contester la tenue du scrutin du 23 avril. 

Les forces de l'ordre ont été déployées en nombre aux alentours de l'Elysée afin de tenir à distance les manifestants, qui marchaient en arborant une banderole «N'élisons pas, prenons l'Elysée». 


Au cours de la manifestation rapidement dispersée, un journaliste de BFM TV a été agressé par un manifestant, lui occasionnant une plaie au crâne. 

Une autre action coup de poing a été menée environ une heure plus tard par les activistes, qui s'en sont pris à une permanence du Parti socialiste dans le quartier Saint-Paul. 

Des lycées parisiens ont été bloqués dans la matinée du 20 avril à l'appel de groupes anarcho-autonomes contestant le scrutin présidentiel, qu'ils qualifient de «mascarade». 

Le lycée Sophie Germain, situé dans le IVe arrondissement de Paris, est notamment concerné par ce mouvement. 


Le lycée Paul Valéry, dans le XIIe arrondissement de la capitale, a lui aussi été bloqué à l'aide de poubelles.

Le lycée Charlemagne dans le IVe arrondissement a été bloqué, jusqu'à ce que la direction accepte de ne pas comptabiliser les absences des élèves participant à la mobilisation.


Lire aussi : Manifestations émaillées de violences contre la tenue du meeting de Marine Le Pen à Paris (IMAGES)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Que redoutez-vous le plus du prochain président ?

Résultats du sondage