François Fillon n'aurait pas rendu les bons costumes, Twitter lui taille un costard

François Fillon n'aurait pas rendu les bons costumes, Twitter lui taille un costard Source: AFP
François Fillon

A la place des costumes de marque Arnys offerts par Robert Bourgi, l'ancien Premier ministre aurait restitué aux enquêteurs des vêtements portant une étiquette «Made in Holland». De quoi nourrir les quolibets sur la toile.

Médiapart rapporte le 14 avril un énième rebondissement dans l'affaire des costumes de François Fillon. Le candidat Les Républicains à l'élection présidentielle qui s'était fait offrir trois luxueux costumes de la marque Arnys par son ami Robert Bourgi, avait annoncé face à la polémique qui prenait de l'ampleur les avoir rendu.

Seulement voilà, le site d'information affirme que deux des trois costumes fabriqués sur mesure que l'ancien Premier ministre a restitué «ne ressemblaient en rien à des vêtements Arnys, qui sont pourtant très facilement identifiables». En lieu et place de la griffe visible de la marque et des mentions de son propriétaire, figurerait des étiquettes «Made in Holland»...

Une occasion trop belle pour l'imagination fertile des internautes, qui n'ont pas manqué l'occasion de rhabiller le candidat pour l'hiver.

L'étiquette «Made in Holland» a en effet fait l'objet d'innombrables blagues, les internaute y voyant la preuve indiscutable de l'existence d'un cabinet noir à l'Elysée. L'ancien Premier ministre accuse en effet François Hollande de disposer d'une officine par laquelle il ferait fuiter des documents l’incriminant.

D'autres se sont réjouis que François Fillon soit finalement parvenu à mettre quelque chose de côté.

Certains suggèrent que le député de Paris bénéficie d'une «immunité vestimentaire».

Mais avec cette histoire de costumes qui n'en finit plus, d'aucuns prédisent qu'il va se prendre une veste lors de l'élection.

Les proches du candidat ont quant eux répondu à Médiapart que François Fillon avait «évidemment» rendu les bons.

Lire aussi : Robert Bourgi affirme avoir subi des pressions du camp Fillon pendant l'affaire des costumes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales