Donald Trump : l'Allemagne «doit d'importantes sommes d'argent» à l'OTAN et aux Etats-Unis

- Avec AFP

Donald Trump : l'Allemagne «doit d'importantes sommes d'argent» à l'OTAN et aux Etats-Unis © SAUL LOEB
Donald Trump et Angela Merkel, le 17 mars

Au lendemain de sa première rencontre avec Angela Merkel, le président américain a tenu à dire que tout s'était bien passé... Mais aussi que les Allemands devaient de l'argent à Washington pour la sécurité que les Américains leur garantissent.

 «L'Allemagne doit d'énormes sommes d'argent à l'Otan, et les Etats-Unis doivent être plus payés pour la défense très puissante et très coûteuse qu'ils fournissent à l'Allemagne !», a déclaré le 18 mars dans deux tweets le président américain Donald Trump, au lendemain de sa première rencontre avec la chancelière allemande.

Dans son premier tweet, le président américain a commencé par qualifier d'«excellente» sa rencontre avec la chancelière allemande, la veille, à Washington. Une prise de position qui contredit le point de vue de beaucoup d'observateurs qui ont parlé d'une réunion tendue et souligné les divergences entre les deux dirigeants, en particulier en matière de commerce ou d'immigration.

«En dépit de ce que vous avez entendu de la part des [médias] de "fake news", j'ai eu une excellente rencontre avec la chancelière Angela Merkel», a tweeté Donald Trump depuis sa résidence de Floride, où il passe le week-end.

Angela Merkel s'engage à atteindre l'objectif, fixé par l'OTAN, des 2% du PIB consacrés à la Défense

Lors de cette première rencontre, Angela Merkel a néanmoins assuré au président américain que l’Allemagne allait faire passer  la part de ses dépenses militaires à 2% de son PIB. «Nous nous engageons aujourd'hui à cet objectif de 2% [du produit intérieur brut] jusqu'en 2024», a-t-elle déclaré au cours d'une conférence de presse commune.

En amont de ce sommet, la ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen, assurait pourtant à l'AFP que l'objectif des 2% consacrés à la Défense, prôné par l'OTAN, n'était que partiellement pertinent. «Pour moi, la question est de savoir qui fournit vraiment une valeur ajoutée à l'Alliance», avait-elle déclaré. Pour l'instant, Berlin n'alloue que 1,2% de son budget à la Défense et à six mois des élections fédérales, la hausse des dépenses militaires demeure une question sensible.

En 2014, les Etats membres de l'OTAN ont convenu d'augmenter leurs dépenses militaires, afin que celles-ci atteignent 2% de leur PIB en 2024. Hormis les Etats-Unis (3,36% du PIB), seuls le Royaume-Uni (2,17%), la Pologne (2,01%), l'Estonie (2,18%) et la Grèce (2,36%) ont déjà atteint cet objectif.

Lire aussi : Une nouvelle poignée de main manquée ? Le moment de solitude de Merkel face à Trump (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»