Le jeune homme qui a giflé Manuel Valls annonce sa candidature à la présidentielle (VIDEO)

Le jeune homme qui a giflé Manuel Valls annonce sa candidature à la présidentielle (VIDEO)© Capture d'écran YouTube @nolanlapie 2017
Nolan Lapie

Proche de Dieudonné, le «gifleur de Manuel Valls» est candidat à la présidence de la République. Mais il ne dispose que d'une semaine pour rassembler les 500 parrainages d'élus nécessaires pour valider sa particiaption à l'élection présidentielle.

Dans une vidéo postée sur YouTube, Nolan Lapie a annoncé sa participation aux élections présidentielles. Ce jeune breton de 18 ans, qui avait enflammé les réseaux sociaux en giflant publiquement Manuel Valls en janvier dernier, a lancé une page Facebook intitulée Nolan président.

Proche des milieux d'extrême-droite et de l'humoriste controversé Dieudonné, Nolan Lapie a affirmé : «Je ne suis ni de gauche ni de droite, je suis pour le peuple ! Je représente la jeunesse». «Je ne suis issu d'aucun parti, d'aucun réseau, d'aucune communauté organisée», a-t-il ajouté dans l'annonce de sa candidature.

Auteur: nolanlapie 2017

Dans son ébauche de programme, Nolan Lapie a, entre autres, précisé vouloir supprimer le mariage pour tous, l'obligation vaccinale et le salaire à vie des élus. Il a également souhaité le rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne, ainsi que l'arrêt du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.  

«Breton fier de [ses] racines», il a déclaré ne plus supporter que «l'on oppose [son] identité bretonne à l'identité française». Il a invité «à continuer le combat en giflant l'oligarchie en place». 

Nolan Lapie a jusqu'au 17 mars pour obtenir ses 500 parrainages, à défaut, il ne pourra pas se présenter à l'élection. Il a cependant confié au journal Ouest-France qu'il envisageait de se présenter aux législatives... dans la circonscription d'Evry, où Manuel Valls a retrouvé son siège de député.

Lire aussi : Le gifleur de Valls fait appel : «Il n'y a pas eu préméditation», assure son avocat

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.