Un Syrien de 25 ans identifié comme l'artificier des attentats de Paris et Bruxelles

Un Syrien de 25 ans identifié comme l'artificier des attentats de Paris et Bruxelles Source: AFP
L'artificier des attentats de Paris et Bruxelles a été identifié par la police belge

Ahmad Alkhald est parvenu à fuir la France trois jours après l'attaque du 13 novembre à Paris. De Syrie, il est parvenu à organiser avec la cellule terroriste locale l'attentat de l'aéroport de Bruxelles, qui a eu lieu quelques mois plus tard.

Le quotidien belge La Libre Belgique a révélé, mardi 7 mars, l'identité de l'artificier en chef des attentats de Paris et de Bruxelles. Il s'agit d'Ahmad Alkhald, né le 1er janvier 1992 à Alep, en Syrie.

Les enquêteurs le connaissaient également sous plusieurs fausses identités, comme celle de Yassine Noure, né en 1993 à Bruxelles ou encore celle de Mohammed Nawar Mohammed Alqadhi, né en 1992 à Bagdad. Osama Krayem, également mis en examen dans le même dossier, a confirmé à la police belge qu'Ahmad Alkhald était bien la véritable identité du suspect.

Arrivé en Europe lors de la vague migratoire récente, Ahmad Alkhald a rejoint la Syrie le 16 novembre 2015, à peine trois jours après l'attaque du Bataclan. Ses empreintes avaient été relevées sur la ceinture d'explosifs que portait Brahim Abdeslam, le terroriste qui s'était fait exploser devant le café Comptoir Voltaire, ainsi que sur celle de Salah Abdeslam

Plus étonnant, Ahmad Alkhald est resté en contact avec les terroristes de Bruxelles depuis la Syrie, avant qu'ils ne passent à l'acte le 22 mars 2016. Il aurait ainsi prodigué d'importants conseils techniques à Najim Laachraoui, membre de la cellule terroriste responsable de l'attentat de l'aéroport bruxellois. Les enquêteurs ont retrouvé plusieurs conversations sur un ordinateur jeté aux ordures dans une rue du quartier de Schaerbeek, dans la capitale belge, le jour même des attaques. Elles révéleraient notamment des échanges entre les deux artificiers et Abou Ahmad, émir de l'Etat islamique.

A l'heure actuelle, on ignore où se trouve Ahmad Alkhald, même si la probabilité est forte qu'il soit toujours en Syrie, en zone contrôlée par l'Etat islamique.

Lire aussi : Quatre membres d'une même famille mis en examen par les juges antiterroristes

 

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»