Le gendarme ayant tiré accidentellement lors d'un discours de Hollande a été entendu en garde à vue

Le gendarme ayant tiré accidentellement lors d'un discours de Hollande a été entendu en garde à vue© Yohan BONNET Source: AFP
François Hollande inaugurant la ligne TGV Tours-Bordeaux à Villognon

Le fonctionnaire qui a tiré accidentellement lors de l'inauguration de la ligne à grande vitesse Tours-Bordeaux par le président de la République a été entendu plusieurs heures en garde à vue, avant d'être remis en liberté le 1er mars.

Le maréchal des logis-chef qui a blessé légèrement deux civils au niveau des jambes, lors de l'inauguration de la ligne à grande vitesse Tours-Bordeaux par François Hollande le 28 février, a été placé en garde à vue après l'incident puis relâché le 1er mars vers 12h, a rapporté l'AFP. Agé d'une trentaine d'années, l'homme occupait un poste de tireur dans le dispositif de protection du discours du président de la République.

Le parquet d'Angoulême a confié à l'agence de presse que le caractère accidentel du tir n'était pas remis en cause. D'après les premiers éléments de l'enquête, le gendarme a fait «une erreur de manipulation en changeant de position». Une enquête administrative, en plus de l'enquête judiciaire, a été ouverte.

Bien que légèrement atteintes, les deux personnes blessées dans l'incident sont toujours hospitalisées à Angoulême.

Lire aussi : Un activiste sévèrement blessé au dos : bavure de la police... ou des manifestants ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.