Le gendarme ayant tiré accidentellement lors d'un discours de Hollande a été entendu en garde à vue

Le gendarme ayant tiré accidentellement lors d'un discours de Hollande a été entendu en garde à vue© Yohan BONNET Source: AFP
François Hollande inaugurant la ligne TGV Tours-Bordeaux à Villognon

Le fonctionnaire qui a tiré accidentellement lors de l'inauguration de la ligne à grande vitesse Tours-Bordeaux par le président de la République a été entendu plusieurs heures en garde à vue, avant d'être remis en liberté le 1er mars.

Le maréchal des logis-chef qui a blessé légèrement deux civils au niveau des jambes, lors de l'inauguration de la ligne à grande vitesse Tours-Bordeaux par François Hollande le 28 février, a été placé en garde à vue après l'incident puis relâché le 1er mars vers 12h, a rapporté l'AFP. Agé d'une trentaine d'années, l'homme occupait un poste de tireur dans le dispositif de protection du discours du président de la République.

Le parquet d'Angoulême a confié à l'agence de presse que le caractère accidentel du tir n'était pas remis en cause. D'après les premiers éléments de l'enquête, le gendarme a fait «une erreur de manipulation en changeant de position». Une enquête administrative, en plus de l'enquête judiciaire, a été ouverte.

Bien que légèrement atteintes, les deux personnes blessées dans l'incident sont toujours hospitalisées à Angoulême.

Lire aussi : Un activiste sévèrement blessé au dos : bavure de la police... ou des manifestants ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Sondage

Selon vous, la mise en demeure de RT France par le CSA est...

Résultats du sondage

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter