Fraîchement césarisée, Oulaya Amamra tente d’éteindre la polémique sur ses tweets

Fraîchement césarisée, Oulaya Amamra tente d’éteindre la polémique sur ses tweets
Oulaya Amamra était l'invitée du 20 heures de France 2 le 25 février 2017, Capture d'écran Pluzz/FranceTV, DR

César du meilleur espoir féminin, Oulaya Amamra s'est défendue des accusations de racisme dont elle est l'objet. Elle a mis en avant que les tweets en question relevés par des internautes avaient été rédigés alors qu'elle n'avait, alors que 14 ans .

Invitée du «20 heures» de France 2, le 25 février 2017, Oulaya Amamra, récompensée la veille du César du meilleur espoir féminin, a invoqué sa jeunesse pour expliquer ses nombreux tweets jugés racistes par nombre d'internautes. Aujourd'hui âgée de 20 ans, la commédienne a fait valoir qu'elle les avait écrit en 2012. «Mon regard, il a changé depuis que j'ai 14 ans, j'ai évolué, j'ai grandi», a-t-elle avancé en guise d'explication pour couper court à la polémique.

«On dit un peu tous des bêtises à 14 ans», a-t-elle invoqué. «Sur les réseaux sociaux, parfois ?», relance alors le présentateur Laurent Delahousse. «Sur les réseaux sociaux, parfois», a reconnu Oulaya Amamra.

Capture d'écran du compte Twitter fermé d'Oulaya Amamra

Oulaya Amamra avait provoqué la consternation de la Twittosphère, après que des internautes ont exhumés des tweets qu'elle avait postés en 2012. Composés dans un français très approximatif, même selon les standards des réseaux sociaux, ces tweets témoignent pour certains d'une vision racialiste, homophobe et sexiste de la société française.

Capture d'écran Twitter

Lire aussi : Césars 2017 : des tweets du meilleur espoir féminin provoquent un tollé sur les réseaux sociaux

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales