Incidents dans plusieurs lycées de région parisienne touchés par des blocus suite à l'affaire Théo

Incidents dans plusieurs lycées de région parisienne touchés par des blocus suite à l'affaire Théo© Lionel BONAVENTURE Source: AFP
Heurts entre police et manifestant Place de la Nation à Paris le 23 février 2017

Plusieurs établissements d'Ile-de-France ont à nouveau été bloqués par des élèves contestant les méthodes de la police, dans le cadre du mouvement de réaction à l'interpellation de Théo Luhaka. Des incidents se sont produits dans certains lycées.

La veille d'une nouvelle journée de mobilisation des lycées en solidarité avec Théo Luhaka, plusieurs établissements de région parisienne ont été touchés par la mobilisation d'élèves qui ont bloqué l'entrée de leurs établissements. 

Lire aussi : Dans la suite de l'affaire Théo, l'IGPN annonce que l'interpellation était légitime

Au lycée Renoir, à Asnières, les tensions étaient palpables avec les forces de l'ordre. 

Au petit matin, le lycée Honoré de Balzac a aussi été bloqué par plusieurs dizaines d'élèves. 

Lire aussi : Blocus des lycées : un proviseur adjoint blessé par un manifestant

Devant le lycée Newton, au moins une poubelle était en feu. Une voiture aurait aussi été incendiée à proximité

Au lycée Albert Camus de Bois-Colombes, les forces de l'ordre ont été filmées en train d'interpeller une jeune élève. 

Le 23 février, une quinzaine d'établissements avaient été bloqués à Paris pendant une partie de la journée. 

L'interpellation brutale de Théo Luhaka, 22 ans, début février à Aulnay-sous-Bois a été suivie de la mise en examen d'un policier soupçonné de l'avoir violé au moyen d'une matraque. De nombreux incidents ont eu lieu lors de ces manifestations de soutien qui ont parfois tournée à l'émeute. 

Lire aussi : Plusieurs lycées d'Ile-de-France bloqués suite à l'affaire Théo, des incidents à déplorer (IMAGES)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.