Hollande à Trump : «Ici, il n’y a pas de personnes qui prennent des armes pour tirer dans la foule»

- Avec AFP

Hollande à Trump : «Ici, il n’y a pas de personnes qui prennent des armes pour tirer dans la foule»© Vincent Kessler Source: Reuters
François Hollande

Le président français a répondu aux propos de Donald Trump sur Paris en se félicitant de la sécurité renforcée en France tout en lui lançant une pique concernant la situation sécuritaire aux Etats-Unis.

«Ce n’est jamais bon de marquer la moindre défiance à l'égard d’un pays ami. Moi, c’est ce que je ne fais pas à l'égard d’un pays ami et je demande que le président américain ne le fasse pas à l'égard de la France», a déclaré François Hollande lors de sa visite au Salon de l'agriculture en commentant les propos de Donald Trump qui avait dénoncé la politique migratoire française et également reproché : «Paris n'est plus Paris».

Le président français s’est rappelé que Donald Trump lui avait fait récemment part au téléphone de «tout l'amour qu’il portait à Paris et à la France, qu’il aimait la France et qu'il n'y avait pas plus beau pays que la France». «Alors j’imagine que ce doit être sa pensée. Si c’est sa pensée, j’imagine qu’il l’exprimera», a-t-il ajouté.

François Hollande s’est également félicité de l'effort «considérable» des autorités françaises pour assurer la sécurité dans le pays. «Heureusement, depuis plusieurs mois les touristes américains sont revenus en nombre», a fait remarquer le président de la République. «Et je ne ferai pas de comparaison mais ici il n’y a pas de circulation d’armes, il n’y a pas de personnes qui prennent des armes pour tirer dans la foule», a-t-il conclu, dans une pique à destination de son homologue américain.

Ses propos interviennent au lendemain de la déclaration de Donald Trump qui défendait sa politique migratoire en prenant la France, la Suède et l'Europe en général comme contre-exemples.

«La sécurité nationale commence par la sécurité aux frontières. Les terroristes étrangers ne pourront pas frapper l'Amérique s'ils ne peuvent entrer dans notre pays», avait lancé le président américain lors de la CPAC, grande conférence annuelle des conservateurs.

Hidalgo à la rescousse

La maire de la capitale, Anne Hidalgo, a réagi à la polémique en postant, sur son compte Twitter, une photo prise au parc d'attraction Disneyland afin de souligner le retour, selon elle, des touristes américains à Paris.

Pourtant, le cliché qu'elle a diffusé n'était pas l'original mais une version savamment recadrée, afin d'écarter du champ de vision... la présidente LR de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse.

Le ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault s'est lui aussi adressé à Donald Trump sur Twitter, indiquant que 3,5 millions d'Américains avaient visité la France en 2016.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.