François Hollande inaugure le salon de l'agriculture, sur fond de crise continue du secteur agricole

- Avec AFP

François Hollande inaugure le salon de l'agriculture, sur fond de crise continue du secteur agricole© Christophe Petit Tesson Source: AFP

Le chef de l'Etat a inauguré le 25 février et pour la dernière fois de son mandat le Salon de l'agriculture, avec un message de «solidarité» des Français envers des agriculteurs marqués par les crises à répétition.

François Hollande s'est rendu comme chaque année à l'inauguration du Salon de l'agriculture qui aura lieu cette année du 25 février au 3 mars à la Porte de Versailles. C'est la dernière fois de son mandat qu'il inaugure l'événement.

«Aujourd'hui s'ouvre un Salon qui n'est pas comme les autres, marqué par une profonde tristesse et par la gravité des crises que nous traversons», a dit le président en référence à la mort récente du président de la FNSEA, Xavier Beulin, décédé le 19 février dernier.

Xavier Beulin «avait alerté sur l'importance des crises climatique, sanitaire et économique que traverse l'agriculture. Ce message doit être entendu par l'ensemble de la société», a ajouté François Hollande. 

Cette visite est «un message d'encouragement, de soutien et de solidarité envers les agriculteurs», a-t-il ajouté.

Le président, qui inaugure le Salon pour la cinquième et dernière fois de son mandat, est arrivé peu après 6h30, entouré d'un cordon de sécurité impressionnant (une cinquantaine de gardes du corps), vraisemblablement pour éviter les déboires de l'année précédente, où il avait été accueilli au salon par des sifflets, des insultes et quelques bousculades.

Il a ensuite posé avec Fine, la vache égérie du salon cette année. Sa race, la Bretonne Pie-Noire, est à l'honneur de l'événement. 

Eprouvé par deux ans de crise, le monde agricole espère retrouver un peu d'optimisme à l'occasion de la 54e édition de ce rendez-vous annuel, qui sera marqué également par le défilé de la plupart des candidats à l'élection présidentielle.

A moins de deux mois du premier tour de ce scrutin, ils sont soucieux de se rapprocher d'un monde agricole et rural en pleine mutation.

Avec des millions de canards abattus dans le sud-ouest depuis janvier pour cause de grippe aviaire pour la deuxième année consécutive, le découragement pointe même chez les agriculteurs exposants du salon, qui sont pourtant parmi les plus compétitifs et organisés du pays.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.