Evry : 61 cambriolages à motivation raciale, 15 mois de prison

Les trois jeunes ont été condamnés à des peines allant jusqu'à 15 mois de prison ferme© Stephane Mahe Source: Reuters
Les trois jeunes ont été condamnés à des peines allant jusqu'à 15 mois de prison ferme

Le Tribunal a condamné les trois jeunes soupçonnés de cambrioler leurs victimes selon des critères raciaux à des peines allant de 12 mois de prison avec sursis à 15 mois ferme.

Sur les 61 larcins que les enquêteurs les soupçonnaient d'avoir commis entre juin et novembre 2014 en région parisienne, la justice n'en a retenu que 3, «au bénéfice d'un doute très léger» a estimé la juge qui a donc prononcé des peines moins sévères que ce que le parquet avait requis pendant l'audience évoquant un trio lancé dans une «véritable expédition frénétique».

«Aux personnes que j'ai volées, je m'excuse. Je me mets à leur place, j'aimerais pas que ça m'arrive», a ainsi déclaré l'un des prévenus jeudi après-midi devant le tribunal. «J'ai été bête, j'avais besoin d'argent pour subvenir à mes besoins et sur un coup de tête j'y suis allé», a expliqué un autre.

Les enquêteurs suspectaient ces trois jeunes de 21 et 22 ans d'avoir choisi leurs victimes sur des critères raciaux. Dans leur voiture, les policiers avaient en effet retrouvé une liste avec des adresses qui étaient classées selon le patronyme du propriétaire : portugais, turcs et maghrébins.

A la barre, les jeunes ont réfuté le vol à caractère ethnique, expliquant que cette liste leur avait été fournie par un individu dont il ne souhaitait pas divulguer le nom «par peur de représailles». Ils écopent donc de peines allant de 12 mois de prison avec sursis à 15 mois ferme.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales