A Strasbourg, Jean-Luc Mélenchon aborde le vote du CETA et l'affaire Théo devant une salle comble

A Strasbourg, Jean-Luc Mélenchon aborde le vote du CETA et l'affaire Théo devant une salle comble© Emmanuel Foudrot Source: Reuters

Quelques heures après l'adoption par le Parlement européen de l'Accord économique et commercial global avec le Canada, le candidat à l’élection présidentielle de la France insoumise s'est exprimé sur l'actualité lors d'un meeting à Strasbourg.

«La campagne électorale se déroule dans un contexte de crise politique et morale», a lancé Jean-Luc Mélenchon, à son arrivée à Strasbourg où il s'est exprimé devant 2 500 personnes rassemblées à l'intérieur de la salle et 2 000 supplémentaires à l'extérieur, selon l'organisation.

Evoquant l'actualité de la campagne présidentielle, le candidat a évoqué l'affaire Théo, du nom de la victime présumée d'un viol lors de son arrestation. Il a adressé ses vœux au jeune homme et mis en cause un «comportement inacceptable», comme l'a rapporté le correspondant sur place de RT France. Le candidat a ajouté au sujet des forces de l'ordre : «Aucun corps de l’Etat ne s'appartient, il appartient à la Nation.»

Une large partie de son discours a été consacrée à l'Accord économique et commercial global entre l'Union européenne et le Canada, l'AEGC ou CETA, adopté par le Parlement européen dans la ville alsacienne quelques heures plus tôt.

Son meeting a pris fin sur une Marseillaise, alors que le public scandait : «Résistance ! Résistance !»

Le candidat à l'élection présidentielle était apparu le 5 février sous la forme d’un hologramme à Aubervilliers, en banlieue parisienne, alors qu'il tenait un discours en chair et en os à Lyon.

Aller plus loin : Piques à ses rivaux et propositions politiques : Mélenchon donne le top départ à Lyon et Paris

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.