François Hollande : «Les pauvres ne veulent pas rester pauvres»

François Hollande : «Les pauvres ne veulent pas rester pauvres»
Un homme sans domicile en décembre 2016 à Paris, photo ©REUTERS/Charles Platiau
Suivez RT France surTelegram

François Hollande est toujours là. Après avoir exprimé sa position sur les émeutes en banlieue, il s'est rendu au prestigieux Conseil économique et social pour un séance extraordinaire consacrée à la pauvreté en France où il a livré son analyse.

«Les pauvres ne veulent pas rester pauvres, ils cherchent à sortir de la pauvreté», a analysé le chef de l'Etat lors d'une séance plénière exceptionnelle du Conseil économique social et environnemental (CESE).

L'institution, hébergée dans le superbe palais d'Iéna, célébrait ce 14 février 2017, le trentième anniveraire d'un rapport consacré à la pauvreté en France. Et avec un invité de marque en la personne du président de la République. Ce rapport, intitulé Grande pauvreté et précarité économique et sociale», avait été porté en février 1987 par le père Joseph Wresinski. Il dressait le constat d'une France où les Trente glorieuses étaient déjà loin dans le rétroviseur et où le chômage s'était installé.

Devant l'assistance, François Hollande s'est livré à un exercice mêlant souhaits et constats. «Comment faire pour que nos dispositifs, nos décisions publiques puissent réduire l'exclusion ?», s'est-il interrogé après avoir constaté qu'en 2017, 30 ans après la publication du rapport du CESE, la «pauvreté» s'était «installée en France».

Le président a par ailleurs déploré la stigmatisation dont sont victimes, selon lui, les «pauvres». «Quand il y a des pauvres, c'est une douleur pour les personnes concernées et un formidable gâchis pour le pays tout entier», a relevé François Hollande.

Lire aussi : Pas de «coup de pouce» pour le Smic, revalorisé en janvier de 0,93% au niveau de l'inflation

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix