Nouvelle nuit de violences en banlieue parisienne, tirs de mortiers et policiers caillassés (IMAGES)

Nouvelle nuit de violences en banlieue parisienne, tirs de mortiers et policiers caillassés (IMAGES)
La veille au soir, dimanche 12 février, de violentes émeutes avaient éclaté notamment dans la ville d'Argenteuil

Dans la nuit du 13 au 14 février, plusieurs incidents violents ont été rapportés en Seine-Saint-Denis, dans les Yvelines et dans les Hauts-de-Seine, après plusieurs nuits d'émeutes consécutives à l'agression supposée du jeune Théo par des policiers.

A Sarcelles, dans la nuit du 13 au 14 février, une voiture de la police municipale a été caillassée, selon Le Parisien.

Dans le même temps, à Goussainville, de violents affrontements ont opposés plusieurs dizaines d'émeutiers et les CRS venus sécuriser la zone. Des tirs de mortiers ont été constatés contre les forces de l'ordre et un passant a été légèrement blessé par un débris de cocktail Molotov. Vers 23h, les incidents ont pris fin.

Plusieurs véhicules, ainsi que des poubelles, ont été incendiés ce 13 février au soir dans les communes d'Epinay et de Clichy-sous-Bois. 

Des témoins ont rapporté que des hélicoptères ont survolé la ville et que d'importantes forces de police ont été déployées sur place.

Comme le 12 février, des violences ont été signalées en dehors de la Sainte-Saint-Denis. 

Notamment à Satrouville dans les Yvelines et Nanterre dans les Hauts-de-Seine. Plusieurs témoins ont notamment signalé des feux de véhicules et des heurts entre jeunes et forces de l'ordre.

Au moins 25 personnes ont été interpellées dans la nuit de 13 au 14 février en banlieue parisienne pour ces violences urbaines, a-t-on appris de sources policières et préfectorales.

Depuis plusieurs jours, des émeutes agitent différentes banlieue en Île-de-France ainsi qu'en province, notamment en marge de manifestations de soutien au jeune Théo, victime présumée de violences policières lors d'une arrestation à Aulnay-sous-Bois le 2 février dernier.

Lire aussi : Week-end d'émeutes en Ile-de-France : journalistes et symboles de la presse pris pour cibles

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Que redoutez-vous le plus du prochain président ?

Résultats du sondage