Accaparement de terres en Afrique : Vincent Bolloré encore débouté contre Bastamag

- Avec AFP

Accaparement de terres en Afrique : Vincent Bolloré encore débouté contre Bastamag
Eleveurs menant leur troupeau au Nigeria en 2016, photo ©Akintunde Akinleye/Reuters
Suivez RT France surTelegram

Le groupe Bolloré a encore perdu contre Bastamag, attaqué en diffamation pour un article sur les rachats spéculatifs de terres par certaines multinationales. Les avocats de Bastamag se félicitent de la décision, au nom de la liberté de la presse.

«C'est une victoire importante de la liberté de la presse [ainsi que] pour les ONG qui travaillent sur l'accaparement des terres», s'est félicité Ivan du Roy, rédacteur en chef de Bastamag.

L'avocat de Vincent Bolloré n'avait pas mâché ses mots en décembre, dénonçant un «travail de cochon» de Bastamag, mais la cour d'appel a de nouveau débouté le groupe de l'homme d'affaire breton, retenant l'argument de «bonne foi» en faveur des journalistes poursuivis.

Le groupe Bolloré n'avait pas apprécié un article publié en ligne par Bastamag en 2012 ayant pour sujet les rachats massifs de terres en Afrique par des multinationales. Intitulé «Bolloré, Crédit agricole, Louis Dreyfus : ces groupes français, champions de l'accaparement de terres» dénonçait l'apparition d'un «néocolonialisme», alors que des fonds d'investissements et certaines multinationales se portent acquéreurs de terrain en Afrique, spéculant à long terme sur une raréfaction des surfaces cultivables dans le monde. L'article est toujours en ligne.

Lire aussi : «Du Bolloré derrière» ? iTélé accusé d'avoir censuré l'affaire Pénélope Fillon sur ses antennes

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix