45 000 euros d'indemnités : François Fillon dément les nouvelles révélations du «Canard Enchaîné»

45 000 euros d'indemnités : François Fillon dément les nouvelles révélations du «Canard Enchaîné»
Unes du «Canard Enchaîné» à l'origine des révélations concernant l'épouse de François Fillon, photo ©CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Suivez RT France surTelegram

François Fillon a dénoncé «les mensonges» de l'hebdomadaire satirique qui a affirmé dans son édition du 8 février 2017 que son épouse avait touché 45 000 euros d'indemnité de licenciement au terme de son contrat d'assistante parlementaire.

«Les éléments publiés ce soir [7 février 2017] dans l'édition du Canard Enchaîné datée du 8 février ne sauraient en rien constituer une information nouvelle et comportent des erreurs manifestes», déclare François Fillon dans un communiqué. Le candidat à l'élection présidentielle pointe, selon lui, une confusion entre différents chiffres.

«En effet, les chiffres que j’ai rendu publics lundi comprenaient bien entendu la totalité des sommes figurant sur les bulletins de paye de mon épouse, y compris les indemnités diverses de fin de contrat. Elles ont bien été prises en compte dans le calcul de son salaire moyen sur une période de 15 ans, soit 185 mois, qui s’élève bien à 3 677 euros net mensuels», détaille le candidat à l'élection présidentielle. LeCanard Enchaîné «confond certainement avec une somme de 29.565,43 euros qui correspond au total du bulletin de paye du mois d’août 2007 au terme de cinq ans de collaboration avec Marc Joulaud», député suppléant de François Fillon.

45 000 euros d'indemnités : François Fillon dément les nouvelles révélations du «Canard Enchaîné»

Lire aussi : Penelope Fillon aurait touché 45 000 euros d'indemnités de licenciement payées par l'Assemblée

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix